• A travers l'art et les écrits

  • Une cinquantaine de tablettes en bois de l'époque vandale - fin Ve siècle - ont été découvertes en Algérie en 1928 dans la région de Tébessa,

    Les tablettes "Albertini"

    http://www.babzman.com

     

    Il s'agit d'actes notariés privés, et outre leur intérêt historique, pour connaître la période de l'occupation de l'Afrique du Nord par les Vandales, ces tablettes sont aussi un jalon dans l'histoire de l'écriture. Elles sont écrites en cursive romaine évoluant vers la minuscule primitive(1), qui donnera la minuscule caroline, et le caractère "bas-de-casse" de notre imprimerie. (2)

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Découverte sur le mur d'une tombe de cité de Tarquinia,  

     

    L'inscription étrusque de Tarquinia citant Hannibal

    FELSNAS:LA:LETHES - SVALCE:AVIL:CVI - MURCE:CAPVE - TLECHE:HANIPALVSCLE

     

    cette inscription peut se lire :

    « Larth (prénom) Felsnas (nom de famille), fils de Lethe (nom du père, qui peut signifier esclave ou descendant d'esclave), a vécu 106 ans. Il a (x...) Capoue (y...) par Hannibal »

    d'après Jean-Paul Thuillier cité dans l'article de Wikipedia

    Ce court texte, comme la plupart des textes qui nous sont parvenus en langue étrusque,     témoigne de la difficulté que l'on a à en comprendre le sens. Car c'est là le paradoxe : il est possible de lire, de déchiffrer,  la langue étrusque, mais il est impossible de comprendre une langue qui reste isolée et oubliée.

    Les noms propres, les liens familiaux sont le plus souvent clairs, il est plus complexe de parvenir à déchiffrer le sens de la phrase, ici , quel est le rapport du défunt avec Hannibal ? Il est difficile d'interpréter les verbes, et donc le défunt a-t-il défendu Capoue en tant que mercenaire de l'armée carthaginoise ? Ou au contraire participé à la reprise de la ville avec les troupes romaines ? Participé à la reconstruction de la ville ?

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • En 2017, une nouvelle statuette féminine était découverte à Opava, en Moravie Silésie, lors de fouilles de sauvetage avant la construction d'une voie de circulation. Seule la partie inférieure a été retrouvée,

    La "Vénus" d'Opava, dans la lignée des statuettes féminines préhistoriques

    sur www.radio.cz

    D'autres statuettes avaient déjà été découvertes dans la région d'Opava dans les années 80, mais différentes. Celle-ci se rattacherait à la culture de Cucuteni-Trypillia (dans l'actuelle Ukraine).

    "D’après les archéologues de la branche locale de l’Académie des sciences, la statuette, créée vers 4 200 avant J.-C. par le peuple de la culture de Lengyel, couvrant essentiellement la Hongrie, la Slovaquie et la Haute-Silésie, servait d’objet de culte païen. Pour la responsable de fouilles, l’archéologue Kateřina Papáková, il s’agit d’une découverte exceptionnelle."  Article de Radio CZ

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • "Un palimpseste (du grec ancien παλίμψηστος / palímpsêstos, « gratté de nouveau ») est un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau."  Wikipedia

    Le parchemin des moines copistes du Moyen-Age était coûteux, ce qui explique la réutilisation, après grattage et ponçage de l'écriture existante, de parchemins plus anciens.

     

    Palimpsestes

    Lexique grec sur palimpseste

    Italie du Sud, XIIIe siècle.

    Parchemin palimpseste, 25 x 17 cm

    BnF, Manuscrits, grec 2631

    © Bibliothèque nationale de France

    Cet exemple est inverse de l'usage médiéval. La Sicile du XIIIe siècle était un foyer de culture grecque , et le texte grec a été écrit sur ce qui était l'un des premiers antiphonaires connus, jugé sans doute obsolète lorsque les notes de musique ont remplacé les neumes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • En 2013 les archivistes préparent un déménagement des archives diocésaines de Lyon et amorcent un tri. Au cours de ce travail, l'une d'entre eux découvre un manuscrit non référencé, constitué d'un ensemble de neufs cahiers, sur parchemin.

    Découverte et restauration d'un manuscrit carolingien à Lyon

    Le Progrès

     

     

    Après deux ans de restauration, Claire Dantin, Restauration Conservation d’Œuvres d’art, École de Condé, publie ses conclusions sur le site du CNRS il s'agit d'un codex de l'époque carolingienne, ce qui en fait une découverte majeure, car il est très rare  aujourd'hui de trouver des manuscrits non connus de cette époque.

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique