• Lorsque Pétrarque rencontra Laure

    A l'aube du 6 avril 1327, Pétrarque aperçut Laure pour la première fois dans l'église Sainte Claire d'Avignon,

     

    Lorsque Pétrarque rencontra Laure

    Plaque commémorative - citation de l'article sur mon autre blog "Avignon états et lieux" ICI

     

    Le poète, lui, l'évoque ainsi :

    « Laure, célèbre par sa vertu et longuement chantée par mes poèmes, apparut à mes regards pour la première fois au temps de ma jeunesse en fleurs, l’an du Seigneur 1327, le 6 avril, à l’église de Sainte-Claire d’Avignon, dans la matinée. »

     

    Laure de Noves, fille d’Ermessande de Réal et du chevalier Audibert de Noves a épousé Hugues II de Sade et elle est donc une aïeule du Divin Marquis. Elle est inhumée dans le caveau des Sade à Avignon, aux Cordeliers.

    Lorsque Pétrarque rencontra Laure

    Pétrarque et Laure de Noves, sur une page de manuscrit, 

    Opuscula Petrarca - 15ème siècle, Bibliothèque municipale de Carpentras,

    http://www.enluminures.culture.fr/ IRHT 074024 p

     

    Francesco Petrarca, érudit,  poète et  humaniste italien est banni de Florence avec son père en 1302. Il se réfugie à Carpentras, en 1312. Il termine son  cursus universitaire à Montpellier et Bologne. A 22 ans, il rejoint la cour pontificale en Avignon et s'y installe en avril 1326. En compagnie de son ami Giacomo Colonna il s'y fait remarquer tant par son élégance que par ses talents littéraires. Il abandonne le droit pour se consacrer à son œuvre, désormais inspirée par sa muse. Sa rencontre avec Laure fait de lui l'héritier des troubadours.

    Béni soit le jour et le mois et l’année,

    La saison et le temps, l’heure et l’instant

    Et le beau pays, le lieu où fut atteins

    Par deux beaux yeux qui m’ont tout enchaîné.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :