• Vêtement et parure

    Vêtement et parure

     

  • Être victime de la mode, c'est loin d'être nouveau !  Une étude menée par des archéologues sur des corps inhumés à Cambridge a  prouvé que plus du 1/4 de ceux des XIV et XVe siècles avaient les pieds déformés par des hallux valgus, contre 6% pour ceux des siècles antérieurs.

    La faute à l'engouement pour les "poulaines" ces chaussures en vogue dans les classes aisées à la fin du Moyen-Age,

    Renaud de Montauban et Clarice lors d’un banquet puis dans la chambre nuptiale, manuscrit commandé pour Philippe le Bon. sciencepost.fr

    Cette mode des poulaines a été importée de Pologne au XIVe siècle et elle est devenue le must de l'élégance tant pour les hommes que pour les femmes. Leur bout effilé a pu atteindre jusqu'à 50 cms, et il a fallu attacher les pointes au mollet.

    Fashion victims from Middle Age

    Musée de Londres - Chroniques d'histoire

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Avant d'être adoptée à peu près partout dans le monde, la robe blanche était loin de faire l'unanimité lors des mariages. On le sait la symbolique du blanc varie selon les cultures et on préférait, dans la France des siècles derniers, se marier dans ses plus beaux atours. Le blanc aurait été abandonné au Moyen-Age pour revenir progressivement au cours de la Renaissance sans toutefois faire de l'ombre aux couleurs qui seront toujours privilégiées jusqu'à la fin du XIXe siècle. Ce serait la reine Victoria qui aurait introduit cette mode du blanc, vite relayée par les marchands de tissus et les couturiers.

    Mais là n'est pas l'objet de cet article. Je me base sur l'étude du costume comtadin et provençal que j'avais déjà effectuée, car plusieurs musées conservent des robes de mariées, toutes de couleur.

     

    Se marier en couleurs

    La Bastido - article sur le mariage provençal

     

    J'avais consacré un article à une exposition du Museom Arlaten "Vêtir nos identités",  et l'optique était non de citer des traditions plus ou moins bien digérées, mais remonter l'histoire du costume, ou plutôt du vêtement, après la Révolution et jusqu'à notre société de consommation où le vêtement est devenu aussi objet de consommation plus que d'identité.

    Cet article est motivé par une exposition que j'avais pu voir à Saint Rémy de Provence, consacrée justement à cette période, qui va jusqu'au tout début du XXe siècle, où le débat d'idées pouvait être violent et où on n'avait pas peur d'afficher ses opinions.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Visby est une localité située sur l'île de Gotland, aujourd'hui en Suède. Au XIVe siècle une grande bataille a opposé les habitants aux troupes du roi de Danemark Waldemar IV, devant le mur de la ville. Les troupes d'invasion massacrèrent les défenseurs de la ville, mal entraînés et mal équipés, et Visby se rendit ensuite sans combattre.

    Un véritable massacre perpétré là a conduit à enterrer les soldats à pied avec tout leur équipement,

    "près de 1200 corps, répartis sur plusieurs fosses" (1)

     

     

     vitrine avec armures et armes - musée Historiska -Stockholm

     

    Fait rarissime pour l'époque, ils ne furent pas dépouillés, et enterrés avec tout ce qu'ils avaient sur eux, contrairement à la pratique courante :

    Sur les traces des combattants de Visby

    illustration de la  Bible de Maciejowski - New York, Pierpont Morgan Library

     

    "Parmi les nombreux artefacts mis au jour lors des fouilles, les éléments d’armures sont sans doute les plus intéressants car les plus rares. Aucun casque, bouclier ou arme de guerre (si l’on excepte les fers de traits) ne fut retrouvé." (1)

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Au hasard de la lecture d'un article de blog (1) j'ai découvert de beaux exemples des lunettes avec lesquelles les Inuits, et d'autres peuples de l'Arctique, se protégeaient et se protègent des brûlures des yeux par les réverbérations du soleil sur la neige et la glace. Dont celles-ci

     

    Les lunettes de neige... et de soleil des Inuits

    Lunettes de soleil inuits en ivoire. Canada (Nunavut), vers 1200. © Musée canadien de l'histoire

     

    Oui, il s'agit bien de lunettes. Pas de verre, mais toutes les matières fournies pas la nature dans ces déserts glacés, le bois flotté, les os, les bois de caribou ou l'ivoire de morse, voire même les herbes séchées.  Elles sont adaptées à leur utilisateur et la fente permet non seulement de se protéger des dangereux rayons du soleil, sans filtres dans ces "contrées hostiles", mais elles permettent aussi de développer l’acuité de la vision. Les iggaak, en inuit, stimulent la vision périphérique et au loin, et ainsi leur usage a amélioré celles des myopes et des presbytes. 

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • A la question : est-ce l'outil qui a fait l'homme ou l'homme qui a fait l'outil, le néolithique, le passage de l'homme chasseur cueilleur à l'éleveur agriculteur, apporterait des éléments de réponse. Il semble bien, au vu des récentes découvertes et recherches, que l'outil ne soit qu'une réponse à de nouveaux besoins, alors que les innovations seraient plutôt le fruit de la quête d'une autre dimension, celle de l'ornement.

    Le polissage des pierres concerne d'abord la parure, la terre cuite sert à façonner des figurines et de minuscules objets.(1)

    De la parure au Néolithique

    Les « Penseurs » de Cernavodă, terre cuite, 11 cm, exposés au Musée d'archéologie de Constanța - IVe millénaire av. N.E. Wikipedia

     

    Le premier cuivre est utilisé pour les bijoux.(1)

    De la parure au Néolithique

    Nécropole chalcolithique de Varna  " Ma Bulgarie"

    D'importants gisements de cuivre permettront des échanges qui feront la richesse de Varna, où l'on trouvera aussi les premiers bijoux en or, entre 4600 et 4200 ans av. N.E.

    Les chasseurs cueilleurs du Néolithique ancien avaient coutume de s’orner de dents de cerfs, sangliers et autres mammifères, de coquillages ou de petits galets perforés.

     

    De la parure au Néolithique

    Collier de Bonnières-sur-Seine - Coquillages et dents - 

    http://archeologie.yvelnes.fr/spip.php?article92

     

    En se sédentarisant et devenant peu à peu fermiers, les hommes du Néolithique vont tailler et polir des perles, en os, en coquillages puis en pierres,

     

    De la parure au Néolithique

     

    Carnac - La parure en callaïs du néolithique européen - 5ème au 3ème millénaire avant N.E. Musée de la préhistoire de Carnac -

    https://c2rmf.fr/actualite/carnac-la-parure-en-callais-du-neolithique-europeen

     

    Petit à petit aussi, se met en place, avec l'agriculture et les échanges commerciaux,  une société plus inégalitaire où il devient important d'afficher son rang social.

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Matthäus Schwarz était un bourgeois d'Augsbourg et vivait dans la première partie du XVIe siècle. Il a laissé plusieurs ouvrages, dont l'un consacré à ses tenues vestimentaires.

     

    Dans la garde robe de Matthäus Schwarz

    BNF

    Il s'est donc fait représenter dans des tenues différentes, toujours très recherchées, dans le but de rendre compte de la mode de l'époque. Il est en cela très représentatif de la Renaissance qui accorde à l'individu de plus en plus de place.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    De la parure - suite - une chaussure romaine

    J'ai découvert la photographie de cette chaussure romaine grâce à Facebook, sur une page consacrée à l'histoire de l'Empire Romain :

    Roman Empire History - https://www.facebook.com/groups/118105771598491/?fref=ts

    Mais j'ai choisi le cliché ci-dessus sur un autre site, qui propose des photographies de très haute qualité :

    Photo Rien Bongers sur Flickr.com - album « Saalburg » -  mais on peut aussi voir aussi les autres albums - j'ai beaucoup aimé.

    Cette sandale a en effet été trouvée en Allemagne sur le site  de l'ancien fort romain de Saalburg, situé sur les "limes" germaniques. Je trouve toujours émouvant ces objets de la vie quotidienne qui la font revivre et nous permettent d'imaginer les hommes qui les utilisaient. Ici, elle est plutôt raffinée et ne dépareillerait pas dans le dressing d'une fashion victim contemporaine.

    site du  musée de Saalburg

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique