• Sciences et techniques

  • C'est en 1950 que Willard Frank Libby réalise la première datation au carbone 14, et ses travaux lui vaudront le prix Nobel de chimie en 1960. Une méthode qui va permettre des datations plus fiables, un vrai retour vers le passé,  et des progrès significatifs en archéologie et en paléoanthropologie. 

    Basée sur les recherches en radioactivité, la datation s'effectue grâce au  carbone 14 résiduel dans tous les organismes contenant du carbone. Les éléments organiques vivants reçoivent du carbone 14 et cela cesse lorsqu'ils meurent. Comme tout élément radioactif, le carbone 14 se désintègre peu à peu, selon une période déterminée. Les traces restantes permettent donc une estimation du décès de l'organisme.  Cette méthode est particulièrement intéressante pour les évènements préhistoriques, pour lesquels il n'y a pas d'autre moyen de datation précise. 

    Parmi les exemples connus de datation par le carbone 14 qui a surpris même les spécialistes, celui de la grotte Chauvet, que l'on avait du mal à situer comme antérieure à celle de Lascaux.

     

    La datation au carbone 14 fête ses 70 ans

    Rhinocéros à grande corne Wikipedia

     

    Plusieurs datations ont été effectuées grâce aux charbons de bois utilisés et à des ossements d'animaux, "il s'est avéré que ces représentations avaient près de 33 000 ans, soit près de deux fois plus que celles de la grotte de Lascaux - qui datent "seulement" du Magdalénien, il y a 17 000 ans. " France Culture

    Ces œuvres de l'époque aurignacienne témoignent d'une maîtrise qui semblait extraordinaire et pourtant, selon le préhistorien Yannick Le Guillou certaines pourraient être plus anciennes encore, mais en absence de carbone, il n'est pas possible d'en évaluer l'âge.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lorsque j'ai commencé à travailler dans les services de l'intendance de l’Éducation Nationale, en 1978, la comptabilité avait subit une modification importante : l'abandon des sommiers tenus manuellement, comme on l'avait fait pendant des siècles,

     

    De la mécanographie à l'ordinateur individuel - à travers mon expérience

    archives de Nantes

     

    et le passage à une comptabilité tenue par l'intermédiaire de machines à écrire adaptées. L'application du Nouveau plan comptable exigeait la tenue de documents en parallèle, comme :

    le journal général

    la balance

    les fiches de compte

    les fiches articles (fournisseurs...)

    La machine comptable permettait d'imprimer, à l'aide d'un clavier de machine à écrire, plusieurs documents grâce à l'introduction frontale,

    De la mécanographie à l'ordinateur individuel - à travers mon expérience

    RUF sur un site de collectionneurs

    sur lequel on peut trouver une histoire des machines à calculer

    Selon l'opération en cours, qu'il s'agisse d'un paiement (mandatement) ou des droits constatés (pensions élèves), le récapitulatif de toutes les opérations se trouvait sur le rouleau, et par dessus, on glissait les fiches par compte, puis les fiches articles. Je ne me souviens plus exactement combien il y avait de couches, mais il n'y avait pas intérêt à se tromper, car il n'y avait pas de correction possible, si ce n'est gommer chaque page. Autre gros inconvénient, elles ne totalisaient pas...  Il fallait donc aussi :

    De la mécanographie à l'ordinateur individuel - à travers mon expérience

    et s'armer aussi de beaucoup de patience.

    C'était à l'heure de l'électrique, juste avant l’informatique...

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    Pour s'aventurer hors des temps historiques, un petit détour par l'histoire des sciences, histoire toujours en train de s'écrire, au centre de la Pangée, ce méga-continent  défini par Alfred Wegener, "inventeur" de la notion de dérive des continents, qui a évolué vers celle de "tectonique des plaques".

    Au départ de mon propos, un village de la Drôme qui a été désigné comme le "centre de la Pangée", la Baume Cornillane, soit la grotte des Cornillans, situé au pied du Vercors, et ce sont plus précisément ces roches là, soulevées par la tectonique, qui seraient au centre du continent originel,

    Au centre de la Pangée

    Thierry Monod et Charles Régimbeau ont montré que la France se trouvait au centre de ce mégacontinent et plus exactement la Drôme actuelle et il l'ont placé  à la Baume Cornillane (panneau explicatif placé au sommet du village).

     

    Au centre de la Pangée

     Cartes : Hitek.fr

    Sur ces cartes de ce que devait être la Pangée, on peut situer la France et, à peu près la Drôme. C'est vrai que vue ainsi, l'acceptation peut se concevoir.

    Au centre de la Pangée

    Géologues prospecteurs

    Par delà ce détour local, il faut situer cette découverte dans son époque, avant la 1ère guerre mondiale : Alfred Wegener, astronome et climatologue allemand cite pour la première fois ce terme dans une conférence en 1912, puis dans son ouvrage "La Genèse des continents et des océans" publié en 1915.  Il parle aussi pour la première fois de translation horizontale des continents. Il faudra attendre 40 ans pour que sa théorie trouve un écho chez ses confrères géologues et que la dérive des continents, comme la formation des reliefs, a été démontrée par les géophysiciens, à la suite de plusieurs découvertes et constations, notamment par l'étude des fonds marins.

     

    Au centre de la Pangée

    Musée du Nouveau Brunswick

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J'ai découvert par hasard l'histoire de Félicette, nommée ainsi à cause de Félix le Chat, qui a fait partie du programme spatial de la France, et qui est allée, et revenue, dans l'espace le 18 octobre 1963.  A l'époque, on a beaucoup parlé de Laïka, la petite chienne qui n'en n'est pas revenue, et bien sûr de Youri Gagarine, premier homme dans l'espace - voir ICI. Ensuite, l'envoi d'animaux, bien sûr, avait les honneurs de la presse, mais cela ne pouvait pas avoir autant de succès. C'est sans doute pour cela que je ne m'en souvenais plus.

     

    Hommage à Félicette le chat de l'espace

    Félicette, son portrait officiel - avec ses électrodes - à droite avec l'équipe

    Un projet de statue, à Paris,  a fait l'objet d'une collecte pour réunir les 40 000 euros nécessaires. Félicette, le chat de l'espace, aura son effigie.  

    J'ai découvert ce projet là :   http://www.air-cosmos.com/hommage-a-felicette-104787.

    L'article permet aussi de suivre l'aventure de Félicette,

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Ce terme désigne une poterie découverte en 1936 dans une nécropole non loin de  Bagdad, datée d'après les objets qui l'entouraient d'une période allant du premier siècle avant notre ère au premier après notre ère - d'après son découvreur, l'archéologue autrichien Wilhem König :

    La "pile" de Bagdad

    dessin du vase et de ses accessoires - Wikipedia

    "Pour le docteur St. John Simpson du département du Proche-Orient Ancien du British Museum, cette poterie remonterait à l'an 224 avant J.-C.Quelques-unes ont été découvertes dans les ruines de Khujut Rabu près de Bagdad et dix autres à Ctésiphon."

    Le vase mesure 15 cm de haut et environ 7.5 cl de diamètre. "Ce dispositif est fermé d'un bouchon en bitume. Sous le bouchon est disposée une tige de fer entourée d'un cylindre de cuivre. Ces deux éléments sont isolés à la base par un tampon de bitume. Le cylindre est soudé en son fond par un alliage de plomb et d'étain." Wikipedia

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique