• Saint Véran et le couloubre

    Saint Véran, qui fut évêque de Cavaillon au VIème siècle, accomplit l'un de ses miracles à Fontaine de Vaucluse. Il débarrassa la Sorgue d'un couloubre, dragon aquatique. Celui-ci s'en fut mourir dans les Alpes, là où se situe l'actuel village de Saint Véran, le plus haut village de France. dans les Alpes, là où se situe l'actuel village de Saint Véran, le plus haut village de France.

    Ce saint, originaire du Gévaudan(voir ci-dessous), a fini ses jours à Arles en 589, et Pétrarque relate que ses restes furent inhumés à Fontaine de Vaucluse, dans un sanctuaire, qui fit place au XIème siècle à l'église actuelle.

      Saint Véran et le couloubreNotre-Dame et Saint-Véran XIe XIIe

    Les reliques du saint furent transportées dans l'Orléanais où il est connu sous le nom de Saint Vrain. En 1311 l'évêque de Cavaillon, Pons Augier de Lagnes fit rapatrier ses restes dans le Vaucluse et la légende dit qu'au moment où ils devaient traverser la Sorgue, les eaux s'ouvrirent.

    Le "bon" Saint Véran est l'un des saints les plus vénérés, dans le Vaucluse, mais aussi dans toute la France. Plusieurs communes se disputent le privilège de l'avoir vu naître, Barjac et Mende dans le Gévaudan, mais aussi Vallis Clausa, selon Dominique Amann. (*). Dans le seul Vaucluse on retrouve dans la toponymie la trace des oratoires, chapelles, couvents et autres lieux de cultes souvent disparu : notamment à Avignon (le cimetière Saint-Véran conserve le nom de l'ordre religieux qui y était établi), à Beaumes de Venise(hameau de Saint-Véran), à Vaison la Romaine(quartier qui garde le nom d'une chapelle aujourd'hui disparue)...

    Saint Véran et le couloubre

    Devant l'église de Fontaine de Vaucluse, un monument dédié à Saint Véran, statue réalisée par un artiste du Vaucluse, Vincent Liévore. Le saint est représenté sous l'apparence d'un héros antique plus proche d'Héraclès que d'un évêque pourvu de ses habits sacerdotaux.

    Dans les premiers temps du christianisme les saints sauroctones sont nombreux et dans le Vaucluse Saint-Véran le dispute à Saint Agricol (qui débarrassa Avignon de ses serpents) et surtout à Sainte-Marthe qui dompta la tarasque. Moins célèbre que le dragon de Tarascon, le couloubre est un dragon au sens antique, du grec drakon, qui fixe du regard, les créatures les plus grosses et les plus féroces que l'homme ait pu imaginer. La légende a ressurgi au XVe siècle et une fresque de Simone Martini, aujourd'hui disparue, représentait Pétrarque tuant le couloubre sous les yeux de Laure.

     

    Saint Véran et le couloubre

     La commune de Vallabrègues, immortalisée par Mistral qui en fit la patrie de Vincent, a pris comme emblème le coulobre emprunté à la légende de Saint Véran. Le dragon et sa puissance dévastatrice symbolise pour cette commune du Gard les caprices du Rhône. Chaque année la fête de la vannerie célèbre le coulobre :

    Saint Véran et le couloubre

    *) Dominique Amann "Dragons et Dracs dans l'imaginaire provençal" Ed. Toulon - 2006

    Sur internet :  http://acabeaumes.teria.org/stveran.html   :

    Les CAHIERS DE L’ACADEMIE N°2 1994 - Une édition de l’Académie de Beaumes de Venise

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Août 2014 à 10:46

    Commentaires déposés dans mon autre blog, d'où cet article est transféré :

     

    Triskèle http://triskele.eklablog.com/

    Mardi 14 Janvier à 09:46  

     "Bonjour Fardoise, effectivement qui pourrait penser que cette statue représente un évêque? Faut-il chercher un certain symbolisme ou sous-entendu dans cette représentation?
    Je te souhaite une belle journée, bises. »

     Réponse :Je pense qu'il ne s'agit que d'un parti pris de l'artiste qui aime bien bousculer les règles de la représentation traditionnelle.

     

    lobabel http://lobabel.eklablog.com/

     Dimanche 2 Février à 10:59  

     « Histoire et patrimoine, tout ce que j'aime ! »

    2
    Fran
    Il y a 1 heure
    Je pense que la legende rejoint souvent la réalité. N'oublions jamais que les romains étaient fan de'animaux de toute sorte et qu'il n'y avais pas que des lions da's les cirques. On peut croire que certaines de ces créatures ( serpent tritons et autres) se soient un jour échappés et aient terrorise une région.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :