• Les dégâts collatéraux du "Déluge de Grenoble" à Châteauneuf sur Isère

    Au mois de septembre 1219, le barrage naturel formé par les eaux de la Romanche en aval de Grenoble, cède dans la nuit provoquant une catastrophe naturelle. Le Drac et l'Isère balaye les habitations de Vizille, emportent le pont Saint Laurent et forment un lac à hauteur de l'actuelle ville de Meylan. Les habitants de Grenoble  pris au piège dans les remparts fermés la nuit sont surpris et emportés par les eaux. La catastrophe fait de très nombreuses victimes. Wikipedia

    L’inondation poursuit le cours de l'Isère. La rivière, alors, a un lit fluctuant. Le déluge de Grenoble emporte le pont gallo-romain, dit "Pont de la Déesse"(*),  Cybèle dont on a retrouvé un autel dans la commune, (voir ICI)

    Les dégâts collatéraux du "Déluge de Grenoble" à Châteauneuf d'Isère

    Wikipedia

    situé sur la voie Agripa, dont ce chemin reprend le tracé, et qui sert de limite aux communes de Châteauneuf sur Isère et Beaumont Monteux.

    L'inondation emporte aussi l'abbaye de Vernaison(*), qui abrite une communauté cistercienne de femmes, fondée en 1167. Les ruines de l'actuelle abbaye datent du XVIIIe siècle et sont une propriété privée.

     

    Le "déluge de Grenoble" laissera longtemps des traces sur le terrain mais aussi dans les esprits, la ville va mettre des années à s'en remettre et adoptera les symboles de serpent et du dragon en témoignage de cette catastrophe.

    ******************

    (*) Conférence de Jean Marc Vacher à la Médiathèque de Valence le 13 avril 2017, déjà évoquée dans l'article précédant ICI

    Voir l'article de Wikipedia pour l'historique de la catastrophe

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :