• Dans l’Égypte antique le mort était préparé pour une nouvelle naissance. Il est préparé à sa sortie au jour, d'Osiris il est devenu Rê. Il demande sa libération, la tombe s'ouvre, le mort se réveille et se redresse et sort. Et ce pour l'éternité.

    Lors de la mort, l'intégrité est rompue, les éléments d'origine divine (le Baï, le ka, le Akhou, le Shout) retournent vers le cosmos. Le corps qui garde ses attaches terrestres doit être conservé pour que puissent être rassemblées les composantes au terme du rituel osirien. Il va être tout d'abord purifié par des bains, épilé soigneusement, et parfois teint. Les opérations d'éviscération et d'exérébration viennent ensuite. Puis il est déshydraté par le natron. De nouveau lavé pour ôter les résidus de sel, et oint d'huiles et d'onguents sacrés. Vient la pose des bandelettes, accompagnée des prières rituelles, enveloppe sainte et purificatrice. Enfin, la momie est déposée dans les différents sarcophages et transportée vers le tombeau. (*)

    Un corps pour l'éternité

    musée du Louvre

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Je présente sur mon blog "Avignon États et lieux" une tarasque sculptée sur un mur d'Avignon, ICI

    La Tarasque

    " Si ce relief est très érodé, on voit tout de même bien le bonhomme dans la gueule de la bête, et l'allure générale de celle-ci. La tarasque est généralement représentée comme ceci :

    La Tarasque

    proposition de  l'association Artesens, dans sa reconstitution du bestiaire fabuleux du Moyen-Age. Bestiaire à découvrir du bout des doigts comme si l'on était non voyant."

    Je parle ici de la tarasque de la légende de Sainte Marthe. Ce n'est pas le Drac de Beaucaire, monstre des eaux pouvant prendre l'apparence humaine ; ou la Couloubre de Fontaine de Vaucluse, vaincue par Saint Véran(voir l'article ICI). Elle a encore moins à voir avec la Tarasque de Noves du musée lapidaire qui est plus apparentée aux lions qu'aux dragons, et s'inscrit dans les rites funéraires du passage et du culte des ancêtres (ce n'est pas du tout une ancienne représentation de la bête faramine qui nous occupe ici). Voir l'article qui lui est consacré ICI"

    Tarasque – du provençal Tarasca – sans doute du grec tarasco, épouvanter. Animal fabuleux de légende, sorte de dragon. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • A l'origine de cette série d'article, le mur "des offrandes" de l'ancienne prison d'Avignon, celle-là même qui accueille en ce moment l'exposition "La Disparition des Lucioles", organisée par la Collection Lambert - voir ICI. Le plasticien Marq Tardy revendique l'origine des dépôts d'objets dans les niches creusées dans le mur de parpaings, dès les années quatre-vingt dix, alors que la prison n'avait pas encore déménagé au Pontet,

    Offrandes votives-offrandes profanes dans l'art contemporain

    Les niches telles qu'elles étaient en 2010

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans la suite des articles consacrés aux offrandes sacrées ou profanes, mais toujours anonymes, inspirée par le mur des offrandes de l'ancienne prison d'Avignon - voir article ICI - une pratique ancienne et plus proche de celle contemporaine d'Avignon : les trous à offrandes. 

    Offrandes IV : les trous à offrandes

    Chapelle de Bramans - photographie choisie pour l'article sur mon blog, Encrer le Monde, aujourd'hui supprimée. Elle était visible ici :

    https://picasaweb.google.com/100923794408815239879/BramansAout2009

    mais à présent cet album n'est plus en ligne, mais je conserve la photographie qui illustre bien le propos... et ce même si, ici, il pouvait s'agir de monnaie.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Parmi les nombreux objets présents auprès du défunt dans les sépultures de l’Égypte ancienne plusieurs centaines de statuettes étaient là pour aider le mort dans l'au-delà : les ouchebtis.

    Rites d'éternité V : les  ouchebtis - ou chaouabtis

    Ouchebtis provenant de Memphis - Louvre Lens - Wikipedia

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique