• Activités économiques

    Evolution économique et sociale

  • Et en parallèle, l'histoire des grands magasins qui ont quelque peu bouleversé l'histoire de la ville. J'ai précisé de Valence, car malheureusement les bâtiments des Nouvelles Galeries ont brûlé dans plusieurs villes de France, le pire incendie s'étant produit à Marseille en 1938 (sur le site du Vieux Marseille).

     

    1916 : l'incendie des Nouvelles Galeries de Valence

    21 février 1916, le dernier étage des Nouvelles Galeries prend feu à partir du parquet et atteint des bidons de résinol. Il faudra 9 heures aux pompiers pour éteindre l'incendie, et on le voit, comme à chaque fois, l'évènement attire les badauds. Le troisième étage est entièrement détruit et les autres sévèrement endommagés par le ruissellement de l'eau. 

    La reconstruction est confiée aux architectes historiques de la compagnie des Nouvelles Galeries, Léon Lamazière et son fils Marcel. Mais, en pleine guerre mondiale, la main d’œuvre est rare, ce n'est qu'à partir de 1920 que les travaux débutent et le magasin ré-ouvrira ses portes en 1922. C'est  l'immeuble que nous connaissons encore aujourd'hui,

     

    1916 : l'incendie des Nouvelles Galeries de Valence

     

    Comme d'autres de la ville, il est né de l'essor des grands magasins partout en France, au XIXe siècle, inaugurant un nouvel art de vivre, avec des endroits où ces dames pouvaient se promener, admirer toute sorte de produits sans avoir obligatoirement affairer à  des vendeurs-ses. Tout ça, alors que les maris se retrouvaient dans les tous nouveaux cafés, datant eux-aussi de la même période, et qui restaient interdits aux femmes.  On le voit bien, tout un art de vivre. ouch

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • La grande réforme de l'époque carolingienne a permis l'entrée de la médecine dans le domaine des sciences, ainsi que la connaissance des plantes. (1) Charlemagne initie la rédaction d'un code destiné à ses villici, les gouverneurs de ses domaines (villæ, villis), connu sous le nom de capitulaire De Villis, Capitulare de Villis vel curtis imperii.

     Un seul exemplaire en a été conservé à la bibliothèque de Wolfenbüttel en Allemagne.

     

    Le capitulaire de Villis - la réforme carolingienne à l'origine de nos jardins et de la pharmacopée médiévale

    calendrier des activités par saisons - Wikipedia

    Ce code permet d'avoir une connaissance des plantes cultivées à l'époque carolingienne, sur leurs usages,
     

    capitule 23 : "Que l’on distribue à temps dans nos ateliers féminins, selon l’usage, le lin, la laine, la guède, le vermillon, la garance, les peignes à carder la laine, les chardons , le savon, la graisse, les petits récipients et autre matériel nécessaire en ces lieux." (2)

    mais il définit aussi ce que sera le jardin médiéval, monastique principalement,  et ses différents espaces, hérités du jardin romain,

    • l'herbularius, jardin des simples
    • l'hortus , le potager
    • le viridarium, le verger

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • "Rien ne sert d'être vivant
    s'il faut que l'on travaille"
                                       Paul Eluard

     

    Il faudrait ne pas perdre de vue ces mots du poète surtout lorsqu'il s'agit des enfants : ils se construisent et ils ne peuvent le faire s'ils ont réduits à l'état d'esclave. Loin d'avoir disparu, le travail des enfants semble au contraire revenir en force, notamment à cause de nos exigences de consommateurs, par exemple dans l'industrie des smartphones, voire nos déviances.

    "On estime en 2000 que plus de 210 millions d’enfants de 5 à 14 ans et de 140 millions d'adolescents de 15 à 17 ans exerceraient une activité économique sont concernés dans le monde ; plus de 8 millions se trouvent dans une des « pires formes de travail des enfants » : enfants soldats, prostitution, pornographie, travail forcé, trafics et activités illicites." Wikipedia

    Le travail des enfants

    Deux filles arborant des slogans « Abolish child slavery » (« Abolissez l’esclavage des enfants »), en anglais et en yiddish, pendant la labor parade à New York le 1er mai 1909.
    Wikipedia -  Slogans, hélas, toujours d'actualité

    De tous temps, les enfants ont contribué à l'économie, et plus particulièrement familiale, sous forme d'aide aux tâches domestiques, aux travaux des champs et l'élevage.

     

    Le travail des enfants

    Scène de gaulage d’olives par des adolescents en Grèce antique.
    Amphore à col attique à figures noires du Peintre d’Antiménès, vers 520 av. J.-C., British Museum, Londres.

    Wikipedia

     

    C'est avec l'industrialisation que le travail des enfants devient intolérable.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Plusieurs innovations, ou perfectionnements d'anciennes découvertes, vont bouleverser, ou tout simplement améliorer la vie des tous les jours, de la cheminée fermée, au bouton de vêtement, en passant par le verre plat et les lunettes, etc...

    La révolution technologique du Moyen-Age - 2 - La vie de tous les jours

    Souffleur de verre - Dijon  IRHT_094406-p

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Comme je le disais dans mon article consacré aux idées reçues à propos du Moyen-Age, voir ICI :

    « Au cours de cette période, les innovations technologiques améliorent considérablement le quotidien, du moulin au four, en passant par la charrue, le harnachement des chevaux jusqu'à l'astrolabe, les lunettes de vue, et les spiritueux (rien n'est négligeable) ».

    La majorité des innovations qui vont marquer le monde occidental s'étalent sur la période qui va en gros de l'époque carolingienne jusqu'à la fin du XIIIème siècle. Pour faciliter la lecture, j'ai choisi de présenter ces innovations selon des critères socio-économiques, et en premier, à l'époque, vient le monde rural. On peut réellement parler de révolution technologique, l'agriculture passe d'un système agraire primitif à un système agraire évolué, grâce à l'amélioration des techniques. (1)

     

    La révolution technologique du Moyen-Age – 1 : le monde rural

    Les vendanges – ici sur une enluminure de Cîteaux XIIe  - bibliothèque de Dijon  IRHT_094179-p – l'un des temps forts de l'année et qui sont souvent représentées dans l'art médiéval.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C'est la question que pose Jean-Pierre Locci dans "Mémoires d'Industries vauclusiennes". Sans vouloir raviver la guerre du pastis, ce sont bien des Avignonnais d'adoption, Jules François Pernod et son fils Jules Félix qui après l'interdiction de l'absinthe, en 1915,  élaborent une nouvelle boisson à base d'anis. Jules Félix dépose la marque "Anis Pernod" dès la fin de la guerre.

    Le pastis : une invention avignonnaise ?

    Edgar Degas rend compte dans ce tableau de la très mauvaise image qu'avait l'absinthe

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Le chardon cardère est l'exemple d'une collaboration réussie entre l'agriculture et l'industrie.  

    Cette plante de la famille des Dipsacaseae, que l'on trouve à l'état sauvage, a été largement cultivée afin de servir dans l'industrie textile, notamment à Avignon (voir en fin d'article). La cardère à lainer  (Dipsacus sativus), cultivée, se distingue du  chardon cardère sauvage (Dipsacus fullonum) par un capitule plus long et des épines recourbées :

    La cardère à lainer

    Wikipedia

    Lire la suite...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique