• Guerres de Religion

    Première guerre de Religion à Valence

  • Suite de l'article du 6 aout 2014 consacré au Baron des Adrets (1)

     

    le 27 avril 1562 le Baron des Adrets entre dans Valence et occupe la ville au nom des troupes protestantes. Suite à un différent avec le duc De Guise il s'est converti à la religion réformée et il est devenu commandant des troupes protestantes, en Provence, après la mort de Périnet Parpaille et en Dauphiné.

    Lorsqu'il arrive à Valence, c'est un dimanche. Les prêches étaient interdits aux protestants dans les centres villes. A Valence ce dimanche là, les protestants étaient donc sortis extra-muros et lorsqu'ils ont voulu revenir en ville, le lieutenant-général La Motte-Gondrin, gouverneur de la ville, avait fait fermer les portes. Les protestants se ruent pour entrer puis poursuivent La Motte-Gondrin jusque dans sa maison, côte des Chapeliers, où ils l'assiègent.

    d'après une gravure de Tortorel et Perrissin dans Études drômoises, revue trimestrielle,

    n°69 de mars 2017 pp. 22 à 26

    C'est alors que les troupes du Baron des Adrets arrivent dans Valence. Ses lieutenants Furmeyer, La Charce et de Montbrun tuent La Motte-Gondrin puis le pendent à une fenêtre.

    Pour plus d'une année, la ville sera protestante. Le Baron des Adrets jouera la carte de la légalité, cherchant le rapprochement avec le pouvoir royal.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Conférence : "Quand Murs était Vaudois"

    Murs - Vaucluse - était l'un des villages Vaudois dont la destruction en 1545 a annoncé les guerres de religion et son cortège d'exactions - voir l'article ICI et les liens attachés. 

     


    votre commentaire
  • Les 19 et 20 avril 1545 la destruction de Cabrières  par le Baron d'Oppède précède celles des 23 autres villages vaudois du Luberon

    Par l'édit de Mérindol de 1540 François Ier ordonne" la totale extirpation des dits vaudois et luthériens". Le premier président du Parlement d'Aix, Jean Maynier baron d'Oppède , déclenche la persécution menée par Paulin de La Garde et Joseph d'Agoult.

    Le village de Cabrières,

    Les villages vaudois du Luberon actuel Cabrières d'Avignon, était le seul village vaudois fortifié et lors des débuts de la persécution il servit de refuge, notamment à Eustache Marron, curé apostat de Ménerbes et accusé d'avoir pillé l'Abbaye de Sénanque . Le village est rasé par le baron d'Oppède à qui l'on érige un monument. Les femmes qui avaient combattu furent enfermées dans une grange et brûlées vives.

     

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Date repère : le 2 août 1562 en pleines guerres de religion le palais pontifical de Sorgues, défendu par une garnison italienne sous les ordres de Fabrice Serbelloni, a été brûlé par le Baron des Adrets.

     Depuis mon enfance j'entends parler du « terrible »  Baron des Adrets, partout dans la Drôme et dans le Vaucluse - il n'a pas sévi que dans ces deux départements et on se souvient de lui ailleurs (1). Quatre siècles après la fin des guerres de religion ce capitaine de guerre était toujours dans les mémoires des anciens comme le symbole même de la barbarie guerrière. Enfant, je ne comprenais pas pourquoi on m'en parlait comme d'une brute sanguinaire autant du côté catholique que du côté protestant. Et pour cause : il s'était converti à la religion réformée, suite à une altercation avec le duc de Guise, il guerroie pour les protestants dès 1562 et jusqu'en 1564 date à laquelle il retourne à la religion catholique et pourfend du huguenot avec la même ferveur qu'il avait combattu les catholiques.

    Le baron des Adrets : naissance de la notion de massacre

     François de Beaumont, baron des Adrets (né en 1512 ou 1513 - mort en 1587) - Wikipedia

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique