• Offrandes III : les arbres à loques

    Dans mes recherches d'exemples comparables au mur d'Avignon (voir article ICI) j'ai été frappée par la pratique des arbres à clous ou arbres à loques que l'on rencontre surtout dans le nord de la France, en Belgique et jusqu'en Irlande :

    Offrandes III : les arbres à loques

    rags tree Ireland sur http://arbredevoeux.wordpress.com/

    En France l'exemple le plus célèbre d'arbre à loques est celui de Sénarpont (80), entre Somme et Seine Maritime nommé " L'friprie de Saint Gleude", qui reçoit les vêtements des malades guéris par Saint Claude depuis le XVème siècle,

    Offrandes III : les arbres à loques

     http://www.tao-yin.com/edito/arbres_saint_gleude.htm

    Cet arbre fut coupé et incendié en 1992, d'autres ont alors pris sa place et se couvrent de hardes.

    On trouve des arbres à loques plus au sud, en Afrique ou en Asie,

    Offrandes III : les arbres à loques

    Wikipedia arbre à loques en Cappadoce (Turquie)

     Cette pratique très répandue s'apparente à des rites votifs, à des ex-voto : demander la guérison d'un malade en accrochant ses vêtements à un arbre, là où déjà a pu se produire une guérison miraculeuse. On pourrait dire des pratiques chrétiennes, liées au culte des saints.  Mais on sait qu'il s'agit de l'héritage de rites païens, souvent celtiques dans l'Europe du Nord.

    Offrandes III : les arbres à loques

    Et ce même si comme ici à Herchies (Belgique), sentier des Chats – une chapelle dédiée à Saint Antoine de Padoue relie ce chêne et ses clous à une pratique chrétienne. Jean-Pol GRANDMONT - Wikipedia

    Ce qui frappe surtout c'est que ces rites perdurent, des vêtements sont toujours déposés. Beaucoup de publications sur la "Toile" en témoignent, il suffit de demander "arbres à loques"...


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 10:01

    Merci pour ce reportage d'une "coutume" que j'ignorais totalement !

    2
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 13:30

    Je connaissais, mais je ne savais pas qu'il y en avait en Turquie. On l'appelle aussi l'arbre à maux ou l'arbre à clous. Naturellement c'est une pratique païenne sur laquelle on a gréffé des saints pour récupérer les lieux. On y a même construit des chapelles.

    Merci Fardoise, belle journée, amitiés.

    3
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 07:21

    Merci à vous pour votre visite. Cette coutume est sans doute encore plus répandue que je ne le signale, je n'ai pas poussé la recherche très loin. Tu as raison Triskèle il s'agit bien de coutumes païennes "récupérées". Belle journée à toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :