• Le mystère de la cavalerie gauloise de l'oppidum de Gondole

    Mai 2002, lors d'une fouille de sauvetage lors de travaux de contournement routier de Clermont-Ferrand, les archéologues de L'INRAP mettent à jour une sépulture qui réunit huit hommes et sept chevaux, alignés quatre à quatre sur deux rangées :

     

    Le mystère de la cavalerie gauloise de l'oppidum de Gondole

    sur le site "images d'archéologie" de l'INRAP

    Hommes et chevaux sont disposés sur le flanc droit, têtes au sud et regard à l'est. Le bras gauche en avant, souvent posé sur le squelette précédant. Aucune arme, aucune parure ou offrande, aucune pièce de harnachement. Seule donnée : la taille des chevaux qui sont petits, comme ceux que les gaulois avaient l'habitude de monter.

    L'oppidum de Gondole, sur la commune du Cendre, est avec deux de Gergovie et de Corent, l'une des trois agglomérations arvernes de l'époque de la Tène. Les archéologues y ont aussi mis à jour un rempart ainsi qu'un quartier artisanal. Wikipedia

    Le mystère de la sépulture mutiliple, toujours entier, réside à la fois par la présence des chevaux aux côtés des humains, ainsi que dans leur position, l'absence d'objets et de tout traumatisme qui ne permet pas de connaître la cause de la mort. Il semble que nous nous trouvons devant une pratique funéraire inconnue. Une fois écartée la cause guerrière, nous sommes au moment des guerres entre les Gaulois et les armées de César, il reste l'hypothèse d'un rite funéraire, du type d'un dépôt votif. Mais archéologues et historiens en restent aux hypothèses.

    *******************

    • Sur le site de l'INRAP, les découvertes au fils des années :

    https://www.inrap.fr/la-cavalerie-gauloise-de-gondole-dans-le-puy-de-dome-244

    • Numéro 847-848 de la revue Historia - page 76- Une nouvelle histoire de France, région par région, 112 découvertes archéologiques - juillet -aout 2017

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Janvier à 18:57

    Etonnante découverte en effet, je n'en avais pas entendu parler alors je te remercie.

    Passe une douce soirée Françoise, bises.

    2
    Mercredi 31 Janvier à 19:01

    Je l'ai découvert dans la revue Historia que je cite. Belle soirée à toi aussi - bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :