• Figures de carnaval : les hommes sauvages

    Non le carnaval n'est pas toujours cette gentille fête pour laquelle les enfants défilent déguisés... Dans les traditions européennes ancestrales on trouve souvent la figure de l'homme sauvage, "mi-homme mi-bête, animal ou végétal" :

     

    Figures de carnaval  : les hommes sauvages

    Charles Fréger - Wilder Mann -  Pays Basque (1)

     

     Archétypiques venus du fond des âges, qui se sont pérennisés au fil des siècles dans les traditions, fêtes rituelles, mêlant le chrétien et le païen, célébration des saisons, et bien sûr le carnaval. Si elles étaient des figures protectrices, symboles de fertilité, ces notions ont fait place à des désirs de retrouver l'homme "naturel", dans lequel affleure notre animalité. 

    Charles Fréger a fait le tour de l'Europe en 2010 2011 pour photographier ces survivances,

     

    Figures de carnaval  : les hommes sauvages

    Dzolomari - Macédoine - Wilder Mann

     

    Pour l'anthropologue Jean Duvignaud :

    "Les fêtes, les rites, les cultes, la création artistique, sont des manières rituelles pour les sociétés humaines de laisser place au jaillissement d'un «  surplus», d'une " dépense", arrachement » au banal du quotidien ; un moment d'effervescence où les hommes débordent leur existence habituelle pour s'ouvrir à d'autres univers de liens et de sens inattendus. La reproduction de la société est alors mise en défaut. La transmission est rompue au profit de l'invention." (2)

     

    Figures de carnaval  : les hommes sauvages

    Pétassou cévenol - la fête du Pétassou

    Ce sont les photographies de Charles Fréget qui m'ont amenées à cet article, mais elles ont réveillé le souvenir de deux films dans lesquels le carnaval est montré comme "inquiétant", tant c'est vrai que ces figures le sont, et elles cherchent à l'être. 

     

    Figures de carnaval  : les hommes sauvages

    La scène du carnaval dans Le Retour de Martin Guerre

    Et bien entendu la fin du film d'Agnès Varda, Sans Toit ni Loi, qui se déroule pendant la fête des Pailhasses (de palha qui en occitan signifie « paille »). Je n'ai pas trouvé de photo. en résolution suffisante, car il semble qu'il est difficile de filmer ou photographier cette manifestation, j'hésite à parler de fête.  Agnès Varda a du tourner la scène ailleurs. Les hommes de paille, Pailhasses, enduisent de lie de vin tous ceux qu'ils croisent, les filles par prédilection.

     

    Il n'était pas question d'un article exhaustif, mais plutôt d'une évocation du carnaval, car nous sommes dans sa saison, même s'il est lui aussi victime de la crise du Covid et des mesures sanitaires prises dans beaucoup de pays d'Europe.

     

     **************************

    (1) les photographies de Charles Fréget : Wilder Mann

    (2) agoras.typepad.fr , pour en savoir plus : 

    LE SPECTRE DE L’HOMME SAUVAGE : UNE FIGURE MYTHIQUE DU CARNAVAL EUROPÉEN.

     (3) Les Pailhasses : cinelegende - Sans Toit ni Loi

    sur Wikipedia

     

    « Le livre de Lismore : un précieux manuscrit restitué à l'Irlande Musée de Valence : l'un des plus vieux calendriers sélectionné pour être numérisé. »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Février à 21:03

    Très intéressant même si je connaissais quelques origines, je regrette que l'on soit encore privé de carnaval cet année....

    Bonne soirée !!!

     

      • Vendredi 19 Février à 16:05

        Pas de carnaval dans beaucoup d'endroits cette année encore, sauf dans certains villages où ils restent un évènement local, peut-être...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :