• Sauver le patrimoine culturel syrien

    "L’UNESCO mobilise activement ses partenaires et met en garde la communauté internationale pour protéger le patrimoine culturel en Syrie durant le conflit. Ainsi, depuis 2012, l’UNESCO a mobilisé ses partenaires, telles que les unités spécialisées de police, mais aussi les pays voisins de la Syrie, afin de coopérer efficacement dans le cadre de la Convention de 1970 et d’empêcher le trafic illicite de biens culturels, notamment par un renforcement des contrôles aux frontières de la Syrie."

    Le patrimoine syrien est menacé par les conflits armés,

    Sauver le patrimoine culturel syrien

    le Krak des Chevaliers endommagé sur http://cdn3-new-europe1.ladmedia.fr/

    mais on assiste aussi au pillage systématique des sites archéologiques. "Les pièces archéologiques de valeur ainsi découvertes alimentent un commerce lucratif pour certains négociants peu scrupuleux, actifs en Syrie comme à l’étranger. Cela explique que les sites les plus proches des frontières représentent une cible privilégiée pour les trafiquants. On sait par ailleurs que des objets syriens commencent à apparaître sur le marché de l’art international."

    Sauver le patrimoine culturel syrien

    site de Palmyre où les tombes, notamment, ont été pillées sur le site de la RTBF

    Si la Syrie n'a suscité l'intérêt des archéologues que bien plus tard que certains de ses voisins - comme l'Irak - sa richesse archéologique ne fait plus de doute aujourd'hui, depuis les fouilles des années 1960. Toutes les civilisations s'y rencontrent, depuis celles de l'Antiquité jusqu'à celles de la Bible et du Coran. Parmi les sites sumériens, celui de Mari, fouillé par André Parrot, dans les années 1930,  est sans doute le plus célèbre. 

    Sauver le patrimoine culturel syrien

    Musée de Damas - aigle léontocéphale et perle de lapis-lazuli "qui provient du « trésor d’Ur ». Sur l’une des facettes est gravée une inscription en cunéiforme sumérien : « Mésannipadda, roi d’Ur, a offert cette perle au dieu GAL, Gansud étant roi de Méra », c’est-à-dire de Mari."

     Sur le site de la RTBF on peut lire aussi : "Les habitants des territoires contrôlés par groupe terroriste Etat islamique, en Syrie et en Irak, vivent dans la peur permanente. Entre racket, pillages, exécutions et torture, les témoignages des réfugiés qui ont réussi à fuir les jihadistes, sont saisissants. Mais l'organisation "Etat islamique" représente aussi une grave menace pour le patrimoine culturel de la région, en Irak et en Syrie. Un archéologue italien, spécialiste de la région, assiste, impuissant, à la destruction de ces richesses humaines."

    "Tout comme l'armée syrienne, le groupe de l'Etat Islamique n'hésite pas utiliser les sites archéologiques pour cacher leurs armes et munitions, provoquant d'énormes dégâts" et "se finance avec des pièces archéologiques".

    L'appel lancé par l'International Association for Assyriology (I.A.A.). et relayé par l'Unesco :

     

    Sauver le patrimoine culturel syrien

     

    "L’International Association for Assyriology se déclare extrêmement préoccupée par les dommages irrémédiables que subit le patrimoine en Syrie et en Irak, berceau mésopotamien de la civilisation humaine. Au-delà de la catastrophe humaine en Irak depuis 1990 et en Syrie depuis 2011, l’héritage culturel de ces deux pays est en grand danger. Les musées ont été pillés et les sites archéologiques lourdement endommagés ou détruits.

    En Irak, les sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco ou soumis à la liste provisoire sont en grand péril ou déjà dévastés: Assur (Qal’at Sherqat), Hatra, Samarra, Ninive, Ur, Nimrud, Babylon, la région des Marais, etc. C’est également le cas d’autres sites archéologiques importants non répertoriés par l’UNESCO, tels Sippar, Larsa, Uruk, etc. Le Musée Irakien de Bagdad a déjà été entièrement pillé.

    En Syrie de même, les sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco ou soumis à la liste provisoire ont subi des destructions irrémédiables: la citadelle d’Alep, Bosra, la vieille ville de Damas, Palmyre, Ebla, Doura-Europos, Mari, Ugarit, Tell Sheikh Hamad, Apamée, le Crac des Chevaliers, Hama, Homs. Les musées de Raqqa, Hama, Deir ez-Zor et Idlib ont été pillés.

    Les civilisations antiques de Syrie et d’Irak sont partie prenante de leurs identités actuelles. Les destructions causées dans ces pays ont porté un coup terrible à leur vie culturelle, et ont affecté de manière considérable le patrimoine culturel de l’humanité. En outre, les dommages subis par les monuments et les musées représentent une menace pour les futurs revenus du tourisme qui pourraient aider ces communautés à rebâtir un avenir meilleur.

    L’International Association for Assyriology, qui réunit des chercheurs du monde entier travaillant sur les textes cunéiformes et sur l’archéologie du Proche- et Moyen-Orient, lance un appel urgent pour la préservation et la protection des sites, monuments et musées de Syrie et d’Irak. "

    Août 2014

    Une vidéo donne une idée de la catastrophe, sur Youtube

    La population syrienne, malgré le péril, se mobilise pour tenter de sauver ce qui n'a pas été déjà détruit, mais c'est aussi l'affaire de chacun de nous. 

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 10:59

    Superbe article Fardoise, je le poste sur Google+, il sera beaucoup lu.

    Passe une très belle journée de Noël, grosses bises.

    2
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 06:59

    Merci Triskèle, je n'avais pas pensé à Google + ni Facebook, je rectifie et le poste sur le second. Belle journée à toi aussi

    3
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 12:06

     

     

    Ces marchés noirs de ce qui est pillé dans les zones en guerre et les destructions de ces patrimoines sont terribles, mais le sont-ils plus que ce que subissent les populations qui elles survivent dans des conditions qu'aucune information ne pourra jamais nous permettre vraiment d'imaginer.

    Je te souhaite de retrouver le chargeur de ton APN très vite. 
    Tous mes autres vœux sont eux pour la nouvelle année qui là arrive. 
    Bon dernier dimanche de l'année, bises, Marc de Metz. 

    4
    Lundi 29 Décembre 2014 à 07:34

    Je pense que c'est un tout, et c'est ce tout qui est horrible, priver les personnes à la fois de leur passé et de leur avenir.

    Bonne semaine à toi et bonne fin d'année.

      • Lundi 5 Octobre 2015 à 01:46

        je trouve aussi que détruire des sites antiques est une honte; avec quelques amis, j'ai créer un site qui  retrace tout les attentats qu'à commit l'EI (Etat Islamique). Notre but est de cultiver les gens (car nous avons uns rubrique Histoire), de les informer et de les faires réagir contre ces attentats. Les pays devraient mieux protéger leurs trésors archéologique; mais je sais aussi que les pays n'ont pas toujours l'argent pour réagir correctement et qu'ils ont beaucoup d'autres problèmes. Je suis vraiment désolé pour ce  qui est arrivé au patrimoine culturel syrien, d'ailleurs le patrimoine culturel Irakiens à lui aussi perdu une parti de son patrimoine culturel récemment. 

    5
    Lundi 5 Octobre 2015 à 09:04

    C'est bien d'agir, on se sent tellement démuni face à ce qui se passe en Syrie et en Irak.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :