• Fashion victims

    Être victime de la mode, c'est loin d'être nouveau !  Une étude menée par des archéologues sur des corps inhumés à Cambridge a  prouvé que plus du 1/4 de ceux des XIV et XVe siècles avaient les pieds déformés par des hallux valgus, contre 6% pour ceux des siècles antérieurs.

    La faute à l'engouement pour les "poulaines" ces chaussures en vogue dans les classes aisées à la fin du Moyen-Age,

    Renaud de Montauban et Clarice lors d’un banquet puis dans la chambre nuptiale, manuscrit commandé pour Philippe le Bon. sciencepost.fr

    Cette mode des poulaines a été importée de Pologne au XIVe siècle et elle est devenue le must de l'élégance tant pour les hommes que pour les femmes. Leur bout effilé a pu atteindre jusqu'à 50 cms, et il a fallu attacher les pointes au mollet.

    Fashion victims from Middle Age

    Musée de Londres - Chroniques d'histoire

     

    Souvent réalisées en tissus ou peaux fragiles, rares et chères, il a fallu aussi les protéger, et on peut voir au musée de la chaussure de Romans, un protège poulaines,

     

    Fashion victims from Middle Age

    patin à poulaines - cela devait  être très pratique pour marcher

    Ce n'est que l'un des exemples de ce que la mode peut pousser à faire, et nos "modeuses" contemporaines ne sont pas à l'abri de l'hallux valgus :

    "L’hallux valgus, ou "oignon" au pied, est une déviation vers l'extérieur du gros orteil. Il est favorisé par plusieurs facteurs comme l'hérédité, l’âge, ou le port de chaussures à talons hauts et à bouts étroits. L'hallux valgus est souvent douloureux lorsque la déformation devient importante." sur le site d'ameli

     Un ouvrage sous entend que les maux causés par les modes outrancières peuvent être bien pires que des oignons au pied :

    Fashion Victims - The Dangers of Dress Past and Present - Alison Matthews David (Author) : "From insidious murder weapons to blaze-igniting crinolines, clothing has been the cause of death, disease and madness throughout history, by accident and design. "  La mort, la maladie, la folie... Bloomsbury

    Si les poulaines de "tous les jours" devaient être inconfortables, que dire de celles-ci   ?

    Fashion victims from Middle Age

    Les poulaines en forme d’aiguilles sur les sabatons (couvre-chaussures chevaleresques) de l’empereur romain germanique Maximilien Ier. Image: Wikimedia Commons

     

    Il faut ajouter que, comble de l'élégance, les hommes portaient des pantalons courts et  de hautes chaussettes colorées (le top était le rose) qui mettaient en valeur les jambes minces et élancées. Quant à la symbolique du bout long et effilé, l’Église ne s'y est pas trompée qui s'est insurgée contre cette mode. etaletaculture.fr/histoire

     PS : vous pouvez aussi vous en procurer, par exemple sur le site "avalon.com"

     

    « Les "poilus" de Marcel Roche Quand l'histoire s'écrit par la douleur des femmes. »

  • Commentaires

    1
    Golondrina63Auv
    Vendredi 20 Août à 21:02

    Très intéressant ton article 

    Mais affolant que cela sûrement perdure 

    Il faut souffrir pour être belle nous disait-on 

    Bonne fin de semaine 

      • Vendredi 20 Août à 22:45

        Et oui, rien de nouveau sous le soleil, et que ne serait-on pas prêt à faire pour être à la mode ? smile

        Bonne fin de semaine à toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :