• Un site fortifié sous le prieuré St Pierre de Rompon

     

    Les ruines du prieuré St Pierre de Rompon, appelé aussi le Couvent des Chèvres, dominent la vallée du Rhône au dessus du Pouzin. Situées tout près du GR 42A, qui passe au Vieux Rompon, elles sont connues aujourd'hui pour les circuits de randonnée qui y passent.

     

    Le prieuré Saint-Pierre-de-Rompon, connu comme le "Couvent des Chèvres"

    Photographies de 2016

     

    L'une des plus anciennes implantations clunisiennes de la Région, et qui remonterait au Xe siècle,

    Dans "Eglises romanes oubliées du Vivarais", Claudiane Fabre-Martin précise que le prieuré existait déjà en 996 et qu'il avait sous son patronage l'église de Saint-Symphorien, et la chapelle Saint-Laurent-de-Rochemaure.

    Des sondages effectués par l'INRAP ont mis à jour des fortifications plus anciennes, datant du Bas Empire(VIe s.). Le rempart a été suivi sur plus de 300 m.

    Le prieuré Saint-Pierre-de-Rompon, connu comme le "Couvent des Chèvres"

    Persee.

    "Une grande partie du plan a été ainsi dessinée : le rempart est constitué d'un mur d'1,80 m de large, parfois conservé sur une hauteur de 2 m. Deux tours protègent la façade occidentale. Un escalier montant sur la courtine et une porte permettant l'accès à l'une des deux tours ont été mis au jour. Les niveaux d'occupation restent particulièrement bien conservés près de la muraille. Ce site fortifié de hauteur possède une superficie minimale de 4 ha." INRAP

     

    Une grande partie du prieuré reste enterrée sous ses ruines, mais surtout elles ont été abondamment pillées. Propriété des Établissements Lafarge, elles sont à présent protégées derrière un grillage. Les sondages ont été effectués en 2003 dans le cadre d'un projet de carrière, il y en a une très proche.

     

    Plus d'informations

    • Le prieuré Saint Pierre de Rompon sur :

    https://www.persee.fr/doc/amime_0758-7708_2008_num_26_1_1659

    • Eglises romanes oubliées du Vivarais" Claudiane Fabre-Martin 1993 - Presses du Languedoc
    • "L'architecture des églises romanes du Vivarais" -Michel Joly

    https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1968_num_11_41_1439_t1_0075_0000_2

     

     

     

     

    « "Veuve Noire" Michel Quint La datation au carbone 14 : à travers deux exemples, la grotte Chauvet et le suaire de Turin »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :