• Témoignages manuscrits dans des chaussures d'enfant au Mémorial d'Auschwitz

    Le Mémorial des anciens camps de concentration et d'extermination d'Auschwitz tente de garder la mémoire de ceux qui sont venus dans les trains plombés et y ont péri pour la plupart. Des milliers d'objets, vêtements, lunettes, valises, etc, sont conservés pour que les visiteurs tentent de matérialiser l’ampleur du massacre et pour que soit aussi toujours présente la réalité de ce que furent ces victimes.

    En procédant à la conservation de ces témoins, une équipe a découvert, cachés dans des chaussures d'enfant, des pages manuscrites, portant notamment le nom d'Amos Steinberg, déporté depuis le ghetto de Theresienstadt près de Prague.

     

    Témoignages manuscrits dans des chaussures d'enfant au Mémorial d'Auschwitz

     

    Cette découverte est émouvante, parce qu'il s'agissait d'un enfant, parce qu'elle prouve que l'on peut encore faire des découvertes, parce qu'elle démontre aussi la volonté de laisser une trace, un nom, des racines.  Celles de ces juifs Hongrois, qui, en 1944, ont été transportés à Auschwitz où  325 000 à 330 000 d'entre eux trouveront la mort.

     

    "From surviving documents, it follows that the mother and her son were deported to Auschwitz in the same transport on 4 October 1944. It is likely that they were both murdered in the gas chamber after selection. We may presume that she was most likely the one who ensured that her child's shoe was signed. The father was deported in another transport. We know that he was transferred from Auschwitz to Dachau on 10 October 1944. He was liberated in the Kaufering sub-camp,' said Hanna Kubik from the Museum Collections."auschwitz.org/en/museum/

    «D'après les documents conservés, il s'ensuit que la mère et son fils ont été déportés à Auschwitz dans le même moyen de transport le 4 octobre 1944. Il est probable qu'ils aient tous deux été assassinés dans la chambre à gaz après sélection. On peut présumer qu'elle est probablement celle qui a veillé à ce que la chaussure de son enfant soit signée. Le père a été expulsé dans un autre moyen de transport. Nous savons qu'il a été transféré d'Auschwitz à Dachau le 10 octobre 1944. Il a été libéré dans le sous-camp de Kaufering », a déclaré Hanna Kubik des collections du musée." Traduction Google

     

     

    Visiter le musée d'Auschwizhttp://auschwitz-pologne.fr/visiter-auschwitz/

    Voir aussi la photo de l'un de ces convois : les "carnets d'Auschwitz"

     

    « La reine Victoria s'arrête à Valence le temps d'un dîner Le premier écrivain dont le nom nous soit connu était une femme »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :