• Rites d'éternité II : une armée d'argile

    Lorsque des paysans chinois qui creusaient un puits découvrent les premiers soldats d'argile se sont-ils doutés qu'ils participaient à l'une des plus fabuleuses découvertes archéologiques du XXème siècle, voire de tous les temps ? Le mausolée de l'empereur Qin se compose d'un tombeau entouré de plusieurs fosses éloignées de plusieurs kilomètres et contenant plusieurs milliers de statues d'argile plus grandes que nature, toute une armée de soldats et de chevaux. Plus loin, plus tard, d'autres fosses ont été découvertes plus récemment, la fosse dite aux" juges" contenant des notables, la dernière mise à jour contient des musiciens. On peut supposer donc que cet empereur du IIIe siècle était entouré de toute sa cour et de son armée.

    Rites d'éternité II : une armée d'argile

    La fosse aujourd'hui transformée en musée achevé en 1979

    Plusieurs siècles après la nécropole d'Ur, voir article ICI, cet empereur chinois, contrairement aux rois de Chaldée, n'a pas sacrifié les hommes et les femmes de son entourages, il s'est entouré de symboles.  Ces sacrifices rituels étaient alors fréquents, l'armée d'argile y a-t-elle vraiment mis fin ?

     La tombe elle-même est distante des fosses de plus d'un kilomètre, enfouie sous une pyramide de plus de 100 mètres de haut, entourée de plusieurs enceintes et protégée par des pièges. Elle serait richement décorée et n'a pas été fouillée, notamment à cause des pièges, mais surtout parce que les archéologues sont soucieux de ne pas endommager son contenu. L'empereur serait entouré de 48 concubines enterrées vivantes avec lui, preuve de la survivance d'anciens rituels.

    Les fosses 1, 2 et 3 contenaient quelque 8000 statues de soldats, fantassins principalement, des chevaux et des cavaliers. Des statues d'argile cuite de 1.80 à 2 mètres de haut, très expressives, chacune étant différente des autres. Tous portaient une arme de bronze recouverte d'une fine couche de chrome, la plupart ont disparu, après pillage ou enlevées par les archéologues.

     

    Rites d'éternité II : une armée d'argile

    Les statues aujourd'hui dépourvues de la laque qui les décorait

    Cette nécropole témoigne de rites funéraires anciens pratiqués dans des régions du monde différentes, éloignées, pas pas tant que cela. On sait que dès l'Antiquité l'Orient et le Proche Orient étaient en relation, déjà à l'époque d'Ur, car les Mésopotamiens importaient leurs denrées précieuses d'Asie. Les sacrifices ne concernaient pas que les animaux, mais déjà les substituts remplacent les humains. Cela se pratiquait déjà en Égypte, où les statuettes symbolisation de l'entourage du défunt l'accompagnaient  dans son voyage pour l'éternité.

    Cette armé de "terracotta", pour reprendre le terme anglo-saxon, témoigne aussi de la richesse d'une civilisation qui avait su atteindre une très grande qualité artistique, même si ce n'est pas ce qui était recherché en premier. Un très grand souci du détail, une virtuosité technique de la part de plusieurs ateliers et de plusieurs centaines de milliers d'artisans qui ont confectionné les différents éléments assemblés ensuite sur place. Les ouvriers qui ont travaillé dans les tombes ont eux été inhumés sur place pour garantir le secret.

    Illustrations et principale source d'information : Wikipedia. Sinon, ma mémoire... J'ai eu la chance de pouvoir découvrir quelques uns de ces soldats d'argile qui ont été exposés un peu partout dans le monde et notamment en Europe(*). Voir les photographies in situ  doit être particulièrement impressionnant.

    (*) L'an dernier une reconstitution était proposée à Bruxelles - voir article d'Archéologia ICI. Ce n'est pas cette expo que j'ai vu, mais des statues isolées qui ont circulé en Europe dans les années quatre vingt dix.

    Quelques repères chronologiques :
    Ur : XXVIe siècle av. J.-C., tombes découvertes dans les années 1920
    Mausolée de l'empereur Qin : IIIe siècle avant notre ère découvert en 1974
    Le site a été ouvert au public à l'occasion de la fête nationale chinoise en 1972

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Août 2014 à 15:06

    Commentaires postés lors de la première publication de cet article sur mon autre blog :

     

    Triskèle

     

    Lundi 26 Mai à 12:16  

     

    Bonjour Fardoise, merci pour la relation de cette extraordinaire découverte. On imagine mal quel travail il a fallu fournir pour créer toute cette armée, et dans quelles conditions. Il faut quand même une bonne couche de mégalomanie pour vouloir une telle tombe.
    Passe une belle semaine, bises.

     

    Senta. 

     

    Mardi 27 Mai à 22:56  

     

    Fascinant! la seconde photo permet de mesurer l'unicité de chaque statue. Merci et très bonne soirée,  Senta

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :