• Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    Le 9 avril 2003 débutait le pillage du musée de Bagdad, sous le regard des militaires américains qui venaient d'entrer dans la ville. Aujourd'hui il est certain que ce pillage en règle des richesses de l'Antique Mésopotamie a été organisé et réalisé par des professionnels. J'en ai déjà parlé dans l'article consacré à les restitution des collections à leur pays d'origine, un débat toujours d'actualité. ICI

    Le site d'UR, aujourd'hui Tell Muqayyar est le seul classé au patrimoine de l'Unesco et n'aurait pas subi les pillages qui ont accompagné ceux du musée et de la bibliothèque de Bagdad, dans tout l'Irak, mais des dégâts suite aux combats, comme à l'érosion. Il a été restitué à l'Irak en 2009.

    La mise à jour du cimetière par  l'archéologue britannique Leonard Woolley, est l'une des découvertes majeures du XXème siècle.  Par sa taille déjà, plus de 1800 tombes dont 16 royales., construites en pierre ou en brique et renfermant un grand nombre d'objets dont beaucoup sont précieux, couverts de nacre, de lapis-lazuli et d'or.

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    Parmi ces objets certains conservent leur mystère, comme ce que l'on nomme l’étendard d'Ur - Wikipedia

    Daté du XXVIIe siècle avant notre ère, il pourrait s'agir d'une commémoration d'un évènement, une guerre - en haut, puis la paix, en bas.  Si l'on ne connait pas vraiment son rôle, les scènes représentées nous renseignent sur la société sumérienne, l'armée, les équipements militaires, mais aussi les costumes de la vie courante, les activités...

    Autre énigme : le bélier dressé dans l'arbre de vie :

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

     bois, or et lapis-lazuli - Bristish Museum - derrière l'étendard d'Ur

    La tombe de la reine Pû-abi est la plus riche, sans doute parce qu'elle a été préservée du pillage.  Bijoux nombreux : colliers, poitrails, ceintures en or et en pierres précieuses, coupes en or, anneaux, bagues et surtout une magnifique coiffure en feuilles d'or et pierres précieuses,

     

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    reconstitution de la parure - British Museum

    "Des sceaux-cylindres trouvés dans sa tombe lui donnent le titre de nin ou eresh, mot sumérien signifiant reine dame ou prêtresse. Le fait que Puabi, elle-même akkadienne sémite, était une figure importante des Sumériens, indique un degré élevé d'échanges culturels et d'influences entre les anciens Sumériens et leurs voisins Sémites." Wikipedia.  Dans sa tombe a été découverte une très belle harpe ornée d'une tête de taureau, conservée au British Museum.

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

      elle raconte l'épopée de Gilgamesh

    http://www.cliolamuse.com/spip.php?article419

    Une autre harpe, dite la "harpe d'or" donnée par Woolley au musée de Bagdad a été pratiquement détruite en 2003.

     

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    http://sumerianshakespeare.com/117701/117901.html

    « The original lyre was destroyed during the looting of the Baghdad Museum. Notice also the broken bowls at the lower right. Many of the artifacts from the Royal Tombs of Ur, which had survived for more than 4,500 years, were destroyed in a single day. » (2)

    Si Leonard Woolley, comme le voulait encore l'époque, a rapporté les principaux" trésors" qu'il avait mis à jour dans les années 1920-30,  au British Museum de Londres ; d'autres ont été déposés au Musée d'archéologie et d'anthropologie de l'université de Pennsylvanie, et d'autres au musée de Bagdad. Certaines de ces pièces ont fait l'objet du pillage de 2003.

     

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    vue aérienne en 1927 - wikipedia

     Mais ce qui constitue le grand mystère de ces tombes ce sont les sacrifices de ceux qui ont accompagné le roi ou la reine dans la mort : 78 personnes dans la "chambre du roi", plus un charriot attelé de 6 bœufs. La reine Pû-abi était accompagnée de 78 femmes et de 11 hommes, d'un char attelé de deux bœufs. Exemple unique en Mésopotamie antique que ces suicides collectifs des proches des souverains, les personnes ensevelies portaient des coupes ayant sans doute contenu le poison, qui sont là avec les objets destinés à les distraire dans l'éternité, instruments de musique, jeux...

     

    Rites d'éternité - I - les tombes royales d'UR

    Reconstitution due àAmédée Forestier -http://sumerianshakespeare.com/117701/117801.html

     Ces exemples de suicides collectifs, s'ils sont uniques en Mésopotamie, ne le sont pas dans le monde. Ils nous parlent du souci de ne partir seul pour le grand voyage dans l'éternité.  Dans un dossier sur le sacrifice humain(1), les auteurs préfèrent employer le terme de morts d'accompagnement plutôt que de sacrifice. Par la suite on a trouvé des substituts...

    ______________________

    Pour plus d'informations :

    (1) dossier « sacrifice » Pdf Le sacrifice humain en Egypte ancienne et ailleurs - Jean Pierre Albert et Béatric Midant-Rynes – Soleb - http://www.soleb.com/pdf/le-sacrifice-humain/le-sacrifice-humain.pdf#page=8

    Un inventaire complet sur : http://sumerianshakespeare.com/117701/117801.html

    Reconstitution des fouilles sur :http://www.ezida.com/ur.htm

    (2) Cet article était publié initialement sur "Entre Toiles et Papiers".  Dans les commentaires,Triskèle avait traduit ce passage :"Bien des merveilles à découvrir sur le deuxième lien que tu donnes, mais cette phrase que j'ai copiée: "Beaucoup des objets provenant des tombes royales d'Ur, qui avait survécu pendant plus de 4500 ans ont été détruits en une seule journée." La suite dans les commentaire

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Août 2014 à 18:31

     

    Triskèle Mercredi 9 Avril à 17:00  :

     "Fardoise, tu me combles! J'aime ce genre de voyage dans le temps, cette civilisation a encore beaucoup de secrets elle aussi.
    Bien des merveilles à découvrir sur le deuxième lien que tu donnes, mais cette phrase que j'ai copiée: "Beaucoup des objets provenant des tombes royales d'Ur, qui avait survécu pendant plus de 4500 ans ont été détruits en une seule journée." me remet  bien désagréablement les pieds dans notre époque!
    Merci, passe une belle fin de journée, amitiés.

     

    D'après ce que je comprends, c'est celle-ci qui aurait été détruite:

    Quelle tristesse! "

    Réponse : il s'agit de la reconstitution de la harpe détruite, cela ne fait que la regreter d'avantage. Fardoise

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :