•  

    De la parure - suite - une chaussure romaine

    J'ai découvert la photographie de cette chaussure romaine grâce à Facebook, sur une page consacrée à l'histoire de l'Empire Romain :

    Roman Empire History - https://www.facebook.com/groups/118105771598491/?fref=ts

    Mais j'ai choisi le cliché ci-dessus sur un autre site, qui propose des photographies de très haute qualité :

    Photo Rien Bongers sur Flickr.com - album « Saalburg » -  mais on peut aussi voir aussi les autres albums - j'ai beaucoup aimé.

    Cette sandale a en effet été trouvée en Allemagne sur le site  de l'ancien fort romain de Saalburg, situé sur les "limes" germaniques. Je trouve toujours émouvant ces objets de la vie quotidienne qui la font revivre et nous permettent d'imaginer les hommes qui les utilisaient. Ici, pour une chaussure "guerrière", elle est plutôt raffinée et ne dépareillerait pas dans le dressing d'une fashion victim.

    site du  musée de Saalburg

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Hier soir je regardais un documentaire sur France 5 :

    "Le front populaire : à nous la vie ! "Réalisé en 2010 par  Jean-François Delassus.

    Alors que les raisons de l'éviction de Léon Blum au profit d'Edouard Daladier ont été plutôt bien évoquées,

    Rectification d'une erreur historique fréquente

    "Le front populaire : à nous la vie !" et Wikipedia

    puis le glissement vers l'abandon des valeurs et de la plupart des acquis du Front Populaire, et vers la guerre après les accords de Munich, c'est bien dommage qu'une fois encore la dissolution du Parti Communiste ait été attribuée à Pétain. Dans la suite du déni de la France de Vichy, qui n'aurait pas été LA FRANCE, ce qui a été longtemps la position des gouvernements de la Ve République, pour ne pas assumer un quelconque héritage, il est bien pratique de ne pas assumer non plus les choix d'un gouvernement qui se réclamait, encore, du Front Populaire.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le monument de la Fédération Etoile sur Rhône

    Ce monument construit en pierre bleue de Chomerac,  inauguré le 8 octobre 1893 par Maurice Faure et Emile Loubet, commémore la première Fédération révolutionnaire née ici à Etoile.

    Dès l'été 1789, la communauté se réorganise autour du curé Chaix, qui devient premier échevin et de la milice bourgeoise dont le colonel Melleret prend la tête (1). C'est le 29 novembre 1789 que se produit, à Étoile, un événement d'une grande portée : venus de 17 communes des environs de Valence et de La Voulte, près de 12 000 gardes nationaux du Dauphiné et du Vivarais se réunissent dans la plaine d'Etoile « fraternisent » et jurent « de rester à jamais unis, de protéger la circulation des subsistances et de soutenir les lois émanées de l'Assemblée constituante » (2)

    Cette première assemblée sera suivie d'autres et cela aboutira à la fête de la fédération du 14 juillet 1790.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Ils avaient un nom, ils avaient un visage

    La prison de Montluc - un lieu de mémoire

     mais les nazis tenaient leurs vies dans leurs mains.

    D'eux, il ne reste que la mémoire, parce qu'ils étaient célèbres, comme Marc Bloch, ou  pour avoir laissé un nom gravé dans l'une des portes de la prison de Montluc. La plupart des 10000 personnes que les nazis ont enfermé là n'en sont pas revenus, morts fusillés, dans les camps...

    Fermée depuis 2009, elle sert un temps aux entrainements de la police, le second étage en garde les traces, à gauche

    La prison de Montluc - un lieu de mémoire

    elle est aujourd'hui un lieu de mémoire géré par l'Association des Anciens combattants. La mémoire conservée de ceux qui furent internés, souvent torturés, parce devenue prison allemande et parce qu'y a sévi Klaus Barbie. Juste retour des choses, c'est là qu'il fut interné en 1983 après son extradition de Bolivie.

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Ouvert depuis peu à Balazuc le muséum de l'Ardèche propose une collection exceptionnelle de fossiles, notamment d'animaux

    Le museum de l'Ardèche

    http://www.museum-ardeche.fr/

     

    Créé par  le paléontologue Bernard Riou, le muséum propose plus de 800 fossiles, de végétaux et d'animaux, dont certains sont très rares. Il est la continuité du musée de La Voulte, dont est originaire Bernard Riou, et beaucoup de pièces proviennent de l'Ardèche. La géologie très particulière de ce département explique la qualité, la diversité des fossiles trouvés là... jusqu'à la piste de petits dinosaures conservée dans la roche.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire