• J'ai découvert par hasard l'histoire de Félicette, nommée ainsi à cause de Félix le Chat, qui a fait partie du programme spatial de la France, et qui est allée, et revenue, dans l'espace le 18 octobre 1963.  A l'époque, on a beaucoup parlé de Laïka, la petite chienne qui n'en n'est pas revenue, et bien sûr de Youri Gagarine, premier homme dans l'espace - voir ICI. Ensuite, l'envoi d'animaux, bien sûr, avait les honneurs de la presse, mais cela ne pouvait pas avoir autant de succès. C'est sans doute pour cela que je ne m'en souvenais plus.

     

    Hommage à Félicette le chat de l'espace

    Félicette, son portrait officiel - avec ses électrodes - à droite avec l'équipe

    Un projet de statue, à Paris,  a fait l'objet d'une collecte pour réunir les 40 000 euros nécessaires. Félicette, le chat de l'espace, aura son effigie.  

    J'ai découvert ce projet là :   http://www.air-cosmos.com/hommage-a-felicette-104787.

    L'article permet aussi de suivre l'aventure de Félicette,

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Suite de l'article du 6 aout 2014 consacré au Baron des Adrets (1)

     

    le 27 avril 1562 le Baron des Adrets entre dans Valence et occupe la ville au nom des troupes protestantes. Suite à un différent avec le duc De Guise il s'est converti à la religion réformée et il est devenu commandant des troupes protestantes, en Provence, après la mort de Périnet Parpaille et en Dauphiné.

    Lorsqu'il arrive à Valence, c'est un dimanche. Les prêches étaient interdits aux protestants dans les centres villes. A Valence ce dimanche là, les protestants étaient donc sortis extra-muros et lorsqu'ils ont voulu revenir en ville, le lieutenant-général La Motte-Gondrin, gouverneur de la ville, avait fait fermer les portes. Les protestants se ruent pour entrer puis poursuivent La Motte-Gondrin jusque dans sa maison, côte des Chapeliers, où ils l'assiègent.

    d'après une gravure de Tortorel et Perrissin dans Études drômoises, revue trimestrielle,

    n°69 de mars 2017 pp. 22 à 26

    C'est alors que les troupes du Baron des Adrets arrivent dans Valence. Ses lieutenants Furmeyer, La Charce et de Montbrun tuent La Motte-Gondrin puis le pendent à une fenêtre.

    Pour plus d'une année, la ville sera protestante. Le Baron des Adrets jouera la carte de la légalité, cherchant le rapprochement avec le pouvoir royal.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je reprends le titre d'un article de la revue "Mémoire d'Ardèche" n° 131. Le 3 mars 1944 un hameau de Labastide de Virac,  dans le canton de Vallon Pont d'Arc, les Crottes, est pris d'assaut par  des feldgendarmes, des waffen-SS et des miliciens, les 15 habitants sont fusillés, les femmes de dos, et le village en partie brulé,

     

    "Un petit Oradour" en Ardèche

    Maisons encore en ruine -  Midi Libre

    Cinq jours plus tôt les nazis avaient été tenus en échec au Mas de Serret, une ferme de la même commune,  par des membres du maquis Bir Hakeim. Une dizaine d'entre-eux sont hébergés par les habitants du hameau des Crottes. Prévenus d'une proche attaque, ils le quittent dans la nuit du 2 au 3 mars, mais les habitants refusent d'abandonner le peu qu'ils ont.

    Furieux de ne pas trouver les maquisards, les Allemands (et des SS venus des pays de l'Est- 1), les français de la milices'emparent des quinze habitants et les fusillent en trois vagues. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le centre ancien de la ville de Saint Paul Trois Châteaux abritait au Moyen Age un quartier juif, à l'instar de nombreuses villes de Provence, les "Carrières" qui ont laissé des traces notamment dans le nom de rues ou de quartiers. Ici il reste une rue "Juiverie".

     

    Dans une cave voûtée, souvent inondée,  proche du Palais épiscopal, les archéologues de L'inrap ont mis à jour les restes de ce qui pourrait être une piscine rituelle,

    "un potentiel mikvé, selon Claude de Mecquenem de l'Inrap, spécialiste en archéologie hébraïque."

     

    Découverte d'un bain rituel dans le quartier juif médiéval de Saint Paul Trois Châteaux

    France 3 régions

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Soyons : des millenaires de peuplement humain

    le site du village de Soyons

     Situé en bordure du Rhône et au pied du massif de Malpas, le village de Soyons actuel s'étire le long de la "86". Mais le site a été occupé depuis la préhistoire par les hommes de Neandertal.

    La revue Archéologia d'octobre 2017 lui consacre un article dans la rubrique "visite"

    Soyons : des millenaires de peuplement humain

    "Notre rubrique "Visite" s'intéresse à Soyons, en Ardèche. De la Préhistoire au Moyen Âge, ce village est un livre ouvert sur l'histoire de la moyenne vallée du Rhône. Des incroyables grottes creusées dans le calcaire aux sous-sols de l’agglomération actuelle, une occupation continue y a été révélée"

     

    Lire la suite...


    2 commentaires