• Les sculptures dont il est question ici, sont des figurations de visages schématisés, au nombre d'une trentaine, de petite taille et gravées dans des blocs de molasse ou de calcaire tendre. Elles se partagent en deux groupes, inégaux en nombre, selon leur forme et leur décor,

    • le groupe d'Avignon ( Rocher des Doms - Balance)
    • et le groupe à décor de chevrons, le plus nombreux, qui comprend des stèles trouvées en Basse Durance (Lauris - Puyvert) , dans le nord des Bouches du Rhône (Sénas - Orgon - Eyglières) , dans le Var (Villecroze) .

     

    Les stèles anthropomorphes néolithiques de Provence

    Deux stèles du musée Calvet d'Avignon représentatives de ces deux groupes, à gauche la stèle de Lauris, et à droite celle du Rocher des Doms.

     

    Ces représentations asexuées, hormis les chevrons, n'ont d'autre attribut que des motifs de type solaire. Le nez et les yeux sont marqués, mais elles sont toutes exemptes de bouche.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • En 2011, parmi les tablettes volées par des contrebandiers en Irak, le  musée de Souleimaniye (Kurdistan irakien) découvre un fragment de l'épopée de Gilgamesh.

     

    L'épopée de Gilgamesh

    http://www.scilogs.fr

    Parmi toutes les versions de l'épopée, le plus vieux récit écrit connu, cette tablette complète la version de Ninive, et éclaire d'un nouveau jour le récit de la cinquième tablette.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • "Les mots d'Alienor"

    Encore un ouvrage sur Alienor d'Aquitaine, personnage haut en couleurs, au destin exceptionnel et qui continue de passionner.  Conçu comme un abécédaire, l'ouvrage ne peut qu'être riche car Alienor de par sa naissance, petite fille de Guillaume de Poitiers, troubadour,   va toute sa vie favoriser la poésie, et les poètes. Elle domine le XIIe siècle et laissera un héritage majeur.

     

    Son gisant à Fontevrault la représente lisant -preuve de sa grande érudition

    "Katy Bernard, maître de conférences d'occitan à l'Université Bordeaux Montaigne, a constitué un ouvrage à la fois complet et  divertissant. Faisant parfois parler Aliénor, introduisant des textes en langue d’oïl, en anglais et surtout en occitan, elle invite le lecteur à naviguer dans le temps, les terres, les réseaux et la vaste famille de cette figure majeure du Moyen Âge. Nous sont ainsi offerts de larges extraits de Jaufre Rudel, prince de Blaye, de Bertran de Born, seigneur d'Hautefort, ou de Bernard de Ventadour qui passa pour être fort proche de la belle Aliénor." http://www.trobar-aquitaine.org

     L'occasion de re-découvrir cette femme extraordinaire, ainsi que son époque.


    2 commentaires
  • 12 janvier 2016 sur le site du Louvre pour Tous :

    « Dans un rapport remis à François Hollande en réponse au vandalisme de Daech, le président du Louvre énonce 50 propositions pour « protéger le patrimoine de l’humanité ». Johnny Maroun, étudiant libanais dont nous publions le texte ci-dessous, en rajoute cinq pour que les intentions généreuses de la France commencent par se concrétiser dans ce grand musée. Doctorant à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, sa thèse porte sur le rôle des musées universels dans la protection du patrimoine mondial en temps de conflit, et notamment en Syrie, Irak et Libye. »

    Ces propositions font suite à l'assassinat du directeur des Antiquités de Palmyre, Khaled Al Asaad, puis à la destruction du temple Baalshamin,

     

    55 propositions pour sauver le patrimoine du Moyen-Orient - Musée du Louvre

    Site de Palmyre Wikipedia

    et à toutes les destructions de sites, de monuments, au pillage, dans tous les pays au coeur des conflits, pas seulement en Syrie. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'art pariétal est connu dès le XIXe siècle, notamment en Ardèche avec la découverte des gravures et dessins de la grotte d'Oulen, ou Baume d'Oullins,

     

    Les Grottes ornées de l'Ardèche

    Vue d'un bison gravé (photo M. Lorblanchet, 1995) - http://www.europreart.net

    Découvert trop tôt par l'un des pionniers de la préhistoire ardéchoise, Jules de Malbosc, dans la seconde moitié du XIXe siècle,  et officiellement par  P. Raymond en 1896, le site n'aura pas livré toutes les informations sur l'habitat et la vie des hommes du Paléolithique.

    Plus d'un siècle plus tard, une vingtaine de grottes ornées ont été mises à jour, faisant de l'Ardèche l'un des lieux majeurs de l'art pariétal préhistorique. La fabuleuse découverte de la Grotte Chauvet, en 1994,  va les rendre mondialement célèbres.

    Lire la suite...


    2 commentaires