• "Le Montespan" Jean Teulé

    "Roman de l'écrivain français Jean Teulé paru en 2008, qui a obtenu le Grand Prix du roman historique."

     

    « Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan… Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu’il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l’homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d’assassinat, il poursuivit de sa haine l’homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme… »

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Découverts lors des fouilles d'un monastère d'une petite ville allemande, rien ne pouvait présumer que les restes de cette religieuse se distingueraient des autres.

    Une équipe multidisciplinaire de chercheurs a étudié ce squelette et notamment la plaque dentaire, des éléments brillants attirent leur attention, il va s'avérer qu'il s'agit de particules de lapis lazuli:

     

    Du lapis lazuli découvert sur les dents d'une nonne allemande morte il y a 1000 ans

    les particules de lapis lazuli découvertes dans la plaque dentaire de la nonne - Monica Tromp

    (1 et 2)

     

    L'étude des dents, et particulièrement de la plaque dentaire renseigne sur les modes de vie, l'alimentation, mais pas seulement.

     

    Le lapis lazuli, très rare à l'époque, pierre venue de l'orient lointain (3), est le constituant d'un bleu très apprécié en enluminure, le bleu outremer. Il s'agit donc d'une découverte importante qui remet en cause notre vision du Moyen-Age, et que seuls des moines étaient les auteurs des manuscrits. Il y avait donc aussi des femmes, comme cette nonne qui devait lécher son pinceau et ne se lavait pas les dents.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Matthäus Schwarz était un bourgeois d'Augsbourg et vivait dans la première partie du XVIe siècle. Il a laissé plusieurs ouvrages, dont l'un consacré à ses tenues vestimentaires.

     

    Dans la garde robe de Matthäus Schwarz

    BNF

    Il s'est donc fait représenter dans des tenues différentes, toujours très recherchées, dans le but de rendre compte de la mode de l'époque. Il est en cela très représentatif de la Renaissance qui accorde à l'individu de plus en plus de place.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Il est logique de débuter mon étude des ponts sur le Rhône à travers le temps par le célèbre "pont d'Avignon", ou pont Saint Bénezet, du nom de celui dont la légende reste attachée au lieu.

     

    Les ponts sur le Rhône - 1/ le pont Saint Benezet

    le pont et la cité papale en arrière plan depuis l'île de la Barthelasse en 2011

    Le Rhône a longtemps été un fleuve impétueux et le traverser n'était pas chose facile. Dès l'antiquité des ponts sont jetés par delà les deux rives, ponts de bateaux, ponts de bois, aucun ne résiste.

    Le Moyen Age  tente de construire des ponts de pierre, par exemple à Valence et comme ici à Avignon. Véritable prouesse architecturale, le pont Saint Bénezet résistera tant bien que mal aux crues du Rhône jusqu'au XVIIe siècle où il ne sera plus reconstruit. Il fut le seul pont pendant des siècles entre Lyon et la Méditerranée alors qu'ailleurs il fallait emprunter un bac à traille, ou des barques,  pour traverser.

     

    Les ponts sur le Rhône - 1/ le pont Saint Benezet

    Le pont au XVIIe -Plan de 1618 -Archives Municipales d'Avignon - Avenio vulgo Avignon (Atlas van Loon)

    Du pont du XIIe siècle il ne reste que  la chapelle basse, qui indique la hauteur initiale du pont,

     

    Les ponts sur le Rhône - 1/ le pont Saint Benezet

    la chapelle basse et ses trois arcatures, visible sur la photographie de droite

    Le pont comptait 22 arches, il n'en reste que 4, et mesurait 915 mètres, avec un angle pour amortir les effets du vent.

    Autre défi, le Rhône était alors une frontière, il fallait donc une structure défensive, et des octrois. Ajouter à cela un hôpital, car au Moyen-Age on ne concevait pas de pont sans hôpital. Fort de sa mission divine Bénezet a en premier lieu récolté des fonds grâce à un ordre religieux composé d'hommes et de femmes, les Fratres Pontifices. En 1185, le pont est achevé et les Consuls établissent le tarif des droits à payer par les usagers du pont.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  Dans la nuit du 17 au 18 août 1944 un commando de trois hommes dynamitait l'immeuble où la Milice pratiquait ses interrogatoires, on sait dans quelles conditions, et ce en plein centre ville de Valence.

    La Milice était installée dans les locaux de l'école du Palais, en face du Palais de justice,

     

    Quand un commando de résistants fait sauter l'immeuble de la Milice à Valence

    Sur le site du Musée de la Résistance

    La Milice avait établi son QG dans le bâtiment de droite

    Crée en 1943, la Milice était chargée par le régime de Vichy de traquer et réprimer les opposants. Dans la Drôme la Résistance était très active et la répression se fait de plus en plus féroce. (3) Par exemple :

    Le 12 décembre 1943, les miliciens exposent, Boulevard Bancel, le corps du maquisard Marcel Campion, après l'attentat contre un train de permissionnaires. Une pratique récurrente. (2)

    "Après le déraillement d’un train de militaires allemands le 23 décembre 1943 à Vercheny, dans le nord de la Drôme, 55 personnes sont arrêtées par la Gestapo dans les villages voisins pour être déportées le 22 janvier 1944 vers les camps de travail en Allemagne."  (3)

    Lire la suite...


    votre commentaire