•  

    "Parle  leur de batailles, de rois et d'éléphants

    Mathias Enard - Actes Sud 2010

    "Combien faudra-il d'oeuvres d'art pour mettre la beauté dans le monde"

     

    J'ai lu ce livre à sa sortie et je me souviens avoir beaucoup aimé ce roman, car c'est un roman, atypique,  entre vérité historique et reconstitution,  il restait des zones d'ombre, que l'écriture de Mathias Enard comble. Au point de départ l'invitation lancée par le sultan Bajazet II à Léonard de Vinci, puis Michel Ange pour imaginer un pont sur le Bosphore. 

    "Tout a commencé à la Villa Médicis ; je me promenais dans la magnifique bibliothèque, et j’ai sorti un volume, peut-être au hasard, je ne sais plus ; c’était la vie de Michel-Ange par Vasari. Et en le feuilletant, je suis tombé sur la mention de l’invitation du sultan de Constantinople. Je me suis dit : quelle histoire magnifique. Il faut que je la raconte."

    « L'invitation du sultan est relatée par Ascanio Condivi (biographe et ami de Michel-Ange) et mentionnée aussi par Giorgio Vasari....

    Les lettres de Michel-Ange à son frère Buonarroto ou à Sangallo citées ici sont authentiques, je les ai traduites de son Cartaggio.

    … Pour le reste, on n'en sait rien. »

    Le reste, on le doit à la plume de Mathias Enard. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • "Un palimpseste (du grec ancien παλίμψηστος / palímpsêstos, « gratté de nouveau ») est un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau."  Wikipedia

    Le parchemin des moines copistes du Moyen-Age était coûteux, ce qui explique la réutilisation, après grattage et ponçage de l'écriture existante, de parchemins plus anciens.

     

    Palimpsestes

    Lexique grec sur palimpseste

    Italie du Sud, XIIIe siècle.

    Parchemin palimpseste, 25 x 17 cm

    BnF, Manuscrits, grec 2631

    © Bibliothèque nationale de France

    Cet exemple est inverse de l'usage médiéval. La Sicile du XIIIe siècle était un foyer de culture grecque , et le texte grec a été écrit sur ce qui était l'un des premiers antiphonaires connus, jugé sans doute obsolète lorsque les notes de musique ont remplacé les neumes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J'ai découvert par hasard l'histoire de Félicette, nommée ainsi à cause de Félix le Chat, qui a fait partie du programme spatial de la France, et qui est allée, et revenue, dans l'espace le 18 octobre 1963.  A l'époque, on a beaucoup parlé de Laïka, la petite chienne qui n'en n'est pas revenue, et bien sûr de Youri Gagarine, premier homme dans l'espace - voir ICI. Ensuite, l'envoi d'animaux, bien sûr, avait les honneurs de la presse, mais cela ne pouvait pas avoir autant de succès. C'est sans doute pour cela que je ne m'en souvenais plus.

     

    Hommage à Félicette le chat de l'espace

    Félicette, son portrait officiel - avec ses électrodes - à droite avec l'équipe

    Un projet de statue, à Paris,  a fait l'objet d'une collecte pour réunir les 40 000 euros nécessaires. Félicette, le chat de l'espace, aura son effigie.  

    J'ai découvert ce projet là :   http://www.air-cosmos.com/hommage-a-felicette-104787.

    L'article permet aussi de suivre l'aventure de Félicette,

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Suite de l'article du 6 aout 2014 consacré au Baron des Adrets (1)

     

    le 27 avril 1562 le Baron des Adrets entre dans Valence et occupe la ville au nom des troupes protestantes. Suite à un différent avec le duc De Guise il s'est converti à la religion réformée et il est devenu commandant des troupes protestantes, en Provence, après la mort de Périnet Parpaille et en Dauphiné.

    Lorsqu'il arrive à Valence, c'est un dimanche. Les prêches étaient interdits aux protestants dans les centres villes. A Valence ce dimanche là, les protestants étaient donc sortis extra-muros et lorsqu'ils ont voulu revenir en ville, le lieutenant-général La Motte-Gondrin, gouverneur de la ville, avait fait fermer les portes. Les protestants se ruent pour entrer puis poursuivent La Motte-Gondrin jusque dans sa maison, côte des Chapeliers, où ils l'assiègent.

    d'après une gravure de Tortorel et Perrissin dans Études drômoises, revue trimestrielle,

    n°69 de mars 2017 pp. 22 à 26

    C'est alors que les troupes du Baron des Adrets arrivent dans Valence. Ses lieutenants Furmeyer, La Charce et de Montbrun tuent La Motte-Gondrin puis le pendent à une fenêtre.

    Pour plus d'une année, la ville sera protestante. Le Baron des Adrets jouera la carte de la légalité, cherchant le rapprochement avec le pouvoir royal.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je reprends le titre d'un article de la revue "Mémoire d'Ardèche" n° 131. Le 3 mars 1944 un hameau de Labastide de Virac,  dans le canton de Vallon Pont d'Arc, les Crottes, est pris d'assaut par  des feldgendarmes, des waffen-SS et des miliciens, les 15 habitants sont fusillés, les femmes de dos, et le village en partie brulé,

     

    "Un petit Oradour" en Ardèche

    Maisons encore en ruine -  Midi Libre

    Cinq jours plus tôt les nazis avaient été tenus en échec au Mas de Serret, une ferme de la même commune,  par des membres du maquis Bir Hakeim. Une dizaine d'entre-eux sont hébergés par les habitants du hameau des Crottes. Prévenus d'une proche attaque, ils le quittent dans la nuit du 2 au 3 mars, mais les habitants refusent d'abandonner le peu qu'ils ont.

    Furieux de ne pas trouver les maquisards, les Allemands (et des SS venus des pays de l'Est- 1), les français de la milices'emparent des quinze habitants et les fusillent en trois vagues. 

    Lire la suite...


    votre commentaire