• Deux chercheurs danois ont découvert, parmi les ouvrages rares d'une bibliothèque universitaire, trois livres empoisonnés à l'arsenic.

    Les livres empoisonnés du Dannemark - traitement anti-insectes ?

    Bibliothèque universitaire de Copenhage - Wikipedia

    En analysant ces livres des XVIe et XVIIe siècles, à l'aide de rayons X fluorescents,  à la recherche de fragments de manuscrits médiévaux, les scientifiques ont découvert du pigment vert qui s'est avéré contenir de l'arsenic.

    Le vert de Paris, utilisé aussi en peinture jusqu'au XIXe siècle, contient de l'arsenic et a été abandonné par les artistes en raison de sa toxicité. Ici, il aurait servi de répulsif contre les insectes biblio-phages,

    Les livres empoisonnés du Dannemark - traitement anti-insectes ?

    Dégâts causés par des insectes - Archives d'Ille et Vilaine

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Mercredi 10 juillet, le ministère grec de la culture annonce la découverte d'une tablette antique gravée de 13 vers d'un des chants de l'Odyssée,

     

    Quelques vers de l'Odyssée découverts à Olympie

    www.franceculture.fr/

     

    Jusqu'alors seuls quelques fragments avaient été découverts en Egypte sur des rouleaux. La tablette en terre cuite mise au jour lors des fouilles du temple de Zeus à Olympie daterait du IIIe siècle de notre Ère, et pourrait être la plus ancienne trace écrite de ce récit connu par la tradition orale. Les archéologues qui poursuivent les fouilles espèrent trouver d'autres vestiges du grand texte antique. 

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • A l'occasion des Journées Nationales de l'Archéologie 2018, le Service Patrimoine de Valence   (1) en partenariat avec le Musée (2), avaient organisé une visite à la découverte du « groupe cathédral ».

    On entend par ce terme un ensemble architectural, d'envergure, qui comprend plusieurs bâtiments, la cathédrale, d'autres lieux de culte, et comme ici, des bains rituels, un baptistère, la demeure de l'évêque, celles des chanoines de son entourage. De l'important ensemble du haut Moyen-Age il ne reste plus que la cathédrale et l'ancien palais épiscopal, qui accueille le musée depuis 1911.

    Les fouilles entreprises lors des travaux de rénovation de la place des Ormeaux, 2003-2004 ; puis lors de la réfection du Musée, 2009-2010 ; ont permis de localiser les ensembles rituels qui reliaient le palais à la cathédrale, et de retrouver des vestiges du palais épiscopal du Moyen-Age,

     

    Le groupe cathédral de Valence

    (5)

     Les premières fouilles ont eu lieu au XIXe siècle lors des travaux du clocher, qui ont été, aussi, l'occasion de détruire l'église Saint Etienne, construite sur le baptistère lorsque les baptêmes par immersion ont été abandonnés. L'emplacement du baptistère est aujourd’hui matérialisé par un tracé en calade devant la cathédrale.

     

    Le groupe cathédral de Valence

     Depuis la cathédrale avec le musée en fond.

    André Blanc, lors de fouilles en 1950-1960 a aussi mis à jour des restes romains dans les fondations de la cathédrale. (3)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • En consultant le très beau site consacré au Limousin Médiéval je suis arrivée, tout naturellement, sur les articles consacrés aux bibliothèques des monastères, et en particulier à celle, exceptionnelle de Saint Martial de Limoges.

     

    Les bibliothèques des monastères du Limousin médiéval

    Si, comme moi, vous vous intéressez à l’enluminure et aux écritures du passé, forcément vous connaissez Saint Martial de Limoges qui  nous a laissé des manuscrits  anciens,  connus dès le VIIIe siècle, d'un grand intérêt, et surtout nombreux. (*)

    " Au début du XIIIème siècle, on estime, d'après les inventaires, que les soixante-dix moines de Saint-Martial disposaient de près de 450 volumes. Cet ensemble constituait, de très loin, la plus importante bibliothèque monastique du Limousin et de l'Aquitaine. "

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Une cinquantaine de tablettes en bois de l'époque vandale - fin Ve siècle - ont été découvertes en Algérie en 1928 dans la région de Tébessa,

    Les tablettes "Albertini"

    http://www.babzman.com

     

    Il s'agit d'actes notariés privés, et outre leur intérêt historique, pour connaître la période de l'occupation de l'Afrique du Nord par les Vandales, ces tablettes sont aussi un jalon dans l'histoire de l'écriture. Elles sont écrites en cursive romaine évoluant vers la minuscule primitive(1), qui donnera la minuscule caroline, et le caractère "bas-de-casse" de notre imprimerie. (2)

    Lire la suite...


    2 commentaires