• Ötzi – l'homme des glaces livre ses secrets

    L'homme retrouvé dans les glaces des Alpes de l'Ötztal, près de Hauslabjoch sur la frontière entre l'Autriche et l'Italie, en 1991 par deux touristes allemands, ne cesse de passionner le public et les chercheurs. Son état de conservation explique ceci : il en apprend beaucoup sur les hommes du chalcolithique.

    Ötzi – l'homme des glaces livre ses secrets

    reconstitution du musée de Quinson

     

    J'ai pu voir l'exposition proposée en 2001 au Musée de la Préhistoire des Gorges du Verdon, et j'ai été à la fois impressionnée par la reproduction de la momie, mais aussi intéressée par son histoire qui témoigne de la dureté des conditions de vie des hommes de la préhistoire.  Mais on ne peut qu'être admiratif devant sa capacité d'adaptation à ces conditions très rudes.

    L'étude publiée, le 18 août dernier, par l'équipe de Niall O'Sullivan de l'Académie européenne de Bolzano en Italie, démontre grâce à l'analyse d'une mitochondrie que l'homme des glaces avait une "garde robe" constituée de peaux de bêtes, ils en ont trouvé cinq différentes, choisies  avec soin en relation avec la partie du corps qu'elles allaient recouvrir.  Revue "Scientific Reports".

     

    La revue "Sciences et Avenir" renvoie à cette étude dans un article sur le "dressing d'Ötzi" ICI, et je ne vais pas reprendre le détail de ces découvertes qui éclairent encore un peu mieux le quotidien de cet ancêtre qui vécut et mourut dans les Alpes au moment où l'homme utilisait encore la pierre taillée, mais aussi les métaux, Ötzi avait à ses côtés une hache en cuivre poli.

    On savait déjà que ses vêtements provenaient de plusieurs animaux différents, qu'il savait utiliser toutes les ressources à sa disposition. Les analyses ont permis de penser qu'il fréquentait un atelier de métallurgie, que ses poumons étaient encrassés par la fumée des feux de camps, et, grâce à son dernier repas, qu'il devait fréquenter aussi des populations agricoles. Il était allergique au lactose et luttait contre ses parasites intestinaux avec un champignon qu'il transportait dans ses provisions.  Il se soignait aussi sans doute par des "tatouages", les plus anciens retrouvés à ce jour,  des incisions permettaient de déposer une poudre végétale.  A moins que ces tatouages aient été rituels ?

    Tout ce que l'on sait de lui aujourd'hui, gageons qu'il n'a pas fini de nous étonner, le rend plus humain encore. On sait que la sépulture de glace était accidentelle, il aurait été assassiné. Si nous ne le privons pas de sa sépulture, et donc des croyances liées aux pratiques d'inhumation, il n'en demeure pas moins qu'il est avant tout un être humain, avant même d'être un sujet d'étude. Sa dépouille est conservée au musée de Bozen-Bolzano qui propose une reconstitution de l'homme,

    Ötzi – l'homme des glaces livre ses secrets

    reproductions Wikipedia

    son visage buriné, montre combien il était "usé" pour quelqu'un de 45 ans. C'est une proposition, certes, mais à le rendre plus humain encore, elle nous renvoie aux problèmes d'éthique sur la présentation de cadavres humains dans des musées.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Août 2016 à 14:20

     La reconstitution de la vie d'Otzi est passionnante et émouvante aussi.

    En 2012 les scientifiques nous disaient: le génome d'Ötzi, le célèbre « homme des glaces », vient d'être entièrement séquencé. Les analyses suggèrent qu'Ötzi appartenait à la première vague de paysans néolithiques méditerranéens, dont les traces génétiques semblent s'être partiellement maintenues en Corse et en Sardaigne.

    Ötzi, un lointain cousin des Sardes et des Corses ? La première analyse du génome de cet homme de la fin du néolithique, retrouvé dans un glacier à la frontière italo-autrichienne en 1991, montre qu'il portait des gènes qui se retrouvent aujourd'hui le plus fréquemment au Nord de la Sardaigne et au Sud de la Corse.

    Merci Françoise, bonne semaine, bises.

      • Mercredi 24 Août 2016 à 08:38

        Merci Triskèle pour ces précieux renseignements. Ses descendants auraient dont migré vers le sud. Son histoire en effet est passionnante et émouvante. Bonne journée, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :