• Ostracisme et ostrakons

    Le concept d'ostracisme a son origine dans la cité antique d'Athènes et constitue l'un des piliers de la démocratie athénienne.  Un citoyen pouvait être exclu de la cité s'il était soupçonné de vouloir établir la tyrannie à son profit,  par les membres de l'Ecclésia. Un vote populaire à main levée décidait de l'opportunité de l'ostrakaphoria. Un second vote, secret, avait lieu, par l'intermédiaire d'un tesson de céramique,  ostrakon, ou ostracon, (du grec ancien ὄστρακον / ostrakon, "coquille")

     

     

    Ostracisme et ostrakons

     ostrakon portant le nom de Thémistocle - vers 490-480 - musée de l'Agora antique Athènes - Wikipedia

    L'ostracisme signifiait le bannissement de la ville, un exil temporaire, d'une durée fixée à dix ans, et s'accompagnait de la perte de tous les biens.Cette mesure a épargné peu d'hommes politiques de la Cité,

    Aristote en attribue la création à Clisthène, au VIe siècle avant NE donc. La première application n'a pas été antérieure à 488 (un certain Hipparchos) . Selon Claude Mossé il n'y aurait sans doute eu aucun danger de tyrannie durant 20 ans. (*)

    Le terme d'ostracisme nous est parvenu pour désigner, par extension, la décision et l'acte d'exclure une personne d'un groupe, ou l'hostilité d'une communauté à l'égard de l'un de ses membres. Pour celui, celle qui en est victime, l'ostracisme est une violence.

     --------------------------------------

    (*) Claude Mossé - Histoire d'une démocratie : Athènes - Points Histoire - Seuil 1971


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mars à 09:45

    Bonjour Françoise, je crois bien que je n'avais encore jamais vu un ostracon, alors je te remercie.

    Passe un bon dimanche, ici pluie et grisaille, bises.

      • Dimanche 11 Mars à 09:50

        Merci Triskèle. Ce n'est qu'un exemple et en Egypte ils avaient une toute autre signification. Bon dimanche à toi aussi.

        PS, j'ai choisi exprès l'orthographe avec un K, ostracon cela me choque un peu.

      • Dimanche 11 Mars à 09:57

        Hi hi, c'est vrai, alors je n'avais jamais vu d'ostrakon grec, les ostracas égyptiens étaient des brouillons sur tessons de poterie ou de pierre pour les dessinateurs.

        Bises.

         
         
        <style type="text/css"></style>
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :