• Les stèles anthropomorphes néolithiques de Provence

    Les sculptures dont il est question ici, sont des figurations de visages schématisés, au nombre d'une trentaine, de petite taille et gravées dans des blocs de molasse ou de calcaire tendre. Elles se partagent en deux groupes, inégaux en nombre, selon leur forme et leur décor,

    • le groupe d'Avignon ( Rocher des Doms - Balance)
    • et le groupe à décor de chevrons, le plus nombreux, qui comprend des stèles trouvées en Basse Durance (Lauris - Puyvert) , dans le nord des Bouches du Rhône (Sénas - Orgon - Eyglières) , dans le Var (Villecroze) .

     

    Les stèles anthropomorphes néolithiques de Provence

    Deux stèles du musée Calvet d'Avignon représentatives de ces deux groupes, à gauche la stèle de Lauris, et à droite celle du Rocher des Doms.

     

    Ces représentations asexuées, hormis les chevrons, n'ont d'autre attribut que des motifs de type solaire. Le nez et les yeux sont marqués, mais elles sont toutes exemptes de bouche.

    La stèle d'Avignon représentée ci-dessus, a été découverte en 1960 lors des fouilles effectuées par Sylvain Gagnaire(*), qui ont mis à jour des témoignages d'une occupation du Rocher des Doms depuis la fin du Néolithique jusqu'au Moyen-Age, sans interruption. Des objets en silex et des tessons de céramique, ainsi que d'autres vestiges (parures...) de la même époque ont été trouvés sur le site. Le visage s'inscrit dans une forme rectangulaire légèrement arrondie - difficile d'affirmer qu'il s'agit de la forme d'origine,  sculpté en creux et les yeux sont de simples cupules. Un symbole solaire figure dans le bas. 

    Le second groupe, auquel appartiennent les autres stèles, est constitué de pierres rectangulaires ou triangulaires au sommet rectiligne. Le visage est sculpté en champlevé, avec un nez et des yeux en relief, et encadré par des motifs de chevrons,  des hachures, ou un décor en arrêtes de poisson.

     

    Les stèles anthropomorphes néolithiques de Provence

    Stèle de Cavaillon Wikipedia - dans un article consacré au vin

     

    Les stèles provençales ont été datées du néolithique récent et final, entre la fin du IVe  et le début du IIIe millénaire ;  du Chasséen, et rattachées à la culture de Lagozza, gisement préhistorique de Lombardie. La céramique atteste de la sédentarisation des "pasteurs des plateaux" avec le développement de la céramique. 

    Trouvées dans des stations de plein air (Avignon) ou dans des sépultures, elles sont interprétées comme des gardiennes des morts, et/ou des divinités protectrices, sources de vie et de fécondité.  Plus, en raison de l'absence de bouche, elles témoigneraient d'une affirmation territoriale :  en Provence cela pourrait signifier la difficulté de communication entre les mondes terrestre et divin. (Hélène Barge dans "Les plus beaux sites archéologiques de la France - Editions ECLECTIS)

    A lire aussi :

    (*) Sylvain Gagnaire * directeur des antiquités préhistoriques de la circonscription préhistorique d’Aix,

    • article dans Gallia préhistoire Année 1968 Volume 11 Numéro 2 pp. 493-528 -

      http://www.persee.fr/doc/galip_0016-4127_1968_num_11_2_1332

       
    • "ESSAIS HISTORIQUES SUR LE DEPARTEMENT DE VAUCLUSE . PREHISTOIRE ET PROTOHISTOIRE ( Deux Parties )" en collaboration avec l' Abbé J. SAUTEL et  Léon GERMAND
    •  Et "Histoire d'Avignon", 1979

    Les stèles anthropomorphes néolithiques de Provence

    Stèles anthropomorphes néolithiques de Provence. André D'Anna, Stéphane Renault - Catalogue raisonné des Stèles Anthropomorphes néolithiques de Provence du Musée Calvet d'Avignon.2004. 1 vol. broché de 96 pp.

    Je cite ces ouvrages, mais je ne les ai pas consultés pour cet article.

    Pourtant c'est bien pour avoir découvert certaines de ces stèles au Musée Calvet, et du choc qu'elles ont provoqué en moi, par la force à la fois esthétique et symbolique qui émane de leur stylisation, que j'ai voulu parler de ces très anciens témoignages culturels.


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Leclerc
    Mercredi 10 Août 2016 à 14:44

    Bonjour,

    Je suis totalement béotien en archéo (et mal à l'aise sur les blogs !) mais je travaille sur des découvertes néolithiques dans la plaine du sud-Comtat Venaissin, au Thor et ailleurs dans la plaine (en dehors bien sûr du site des "Bagnoles" sur l'Isle / sorgue hyper bien étudié par une équipe de super-pros). Notamment sur la stèle de "la petite bastide", qui fait partie des 3 du Musée Calvet que vous évoquez.

    Je serais heureux d'avoir votre adresse mail "directe", pour vous envoyer une ^petite note sur le sujet .;

    Pierre Leclerc 06 14 51 01 20       2179 route de Caumont 84250  Le Thor

      • Mercredi 10 Août 2016 à 17:33

        Merci pour votre commentaire, je ne suis pas non plus très calée en archéologie, surtout touche à tout.

        Bonnes recherches,

        vous pouvez m'écrire à francoisedumon@yahoo.fr

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :