• Le vendredi 31 juillet 1914  à 21 h 40 Jean Jaurès est tué de deux balles par Raoul Villain au café du Croissant , rue Montmartre dans le second arrondissement de Paris, tout près du journal l'Humanité.  A la question posée par Jacques Brel dans sa célèbre chanson (le titre de l'article), la réponse est évidente : en cette période de nationalisme exacerbé et de bellicisme à outrance, Jaurès était un obstacle, et pas seulement à cause de ses idées pacifistes. Aucun homme politique n'a été autant et aussi férocement caricaturé, la presse appelait tous les jours à son assassinat,

     

    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Légendes de la caricature : titre « Jaurès le chérubin de la paix »

    « Je n'y puis plus, la Vérité me pique, je suis pénétré du Péril germanique »

    Lire la suite...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique