• Disparition de René Vautier réalisateur de "Avoir 20 ans dans les Aurès"

    René Vautier, réalisateur et scénariste, et  militant, est mort en Bretagne le 4 janvier 2015. Je reviens, comme beaucoup sur son film le plus connu, "Avoir 20 ans dans les Aurès", que j'ai vu plusieurs fois, sauf dans sa version "numérique" sortie en 2012. Film militant s'il en est, et plus qu'un seul témoignage sur la guerre d'Algérie, cette guerre qui n'a jamais osé dire son nom, c'est avant tout un film antimilitariste et antiraciste.

      Disparition de René Vautier réalisateur de "Avoir 20 ans dans les Aurès"

    René Vautier en 2008 sur le site http://www.lemonde.fr

    René Vautier a bien connu la guerre et ses côtés sombres, le mot est faible. Il a été résistant en 1943, décoré de la croix de guerre à 16 ans. La guerre d'Algérie il la connait du côté des maquis FLN, ce qui lui vaudra plusieurs incarcérations et de subir la torture. Son engagement anticolonialiste (déjà avec Afrique 50, son premier film) et pacifiste lui vaut des critiques virulentes, l'interdiction de ses films et des incarcérations.

      Disparition de René Vautier réalisateur de "Avoir 20 ans dans les Aurès"

    "En avril 1961, dans le massif des Aurès, un commando, formé d'appelés bretons, affronte un groupe de l'Armée de libération nationale : il fait un prisonnier algérien. Le soldat français blessé au cours de l'accrochage, instituteur dans le civil,  (Philippe Léotard), se rappelle les événements qu'il a vécus avec ses camarades au cours des derniers mois : leur opposition à la guerre en Algérie les a conduits dans un camp réservé aux insoumis ; il se remémore la façon dont leur chef a su les transformer, de jeunes Bretons antimilitaristes qu’ils étaient, en redoutables chasseurs de fellaghas, prêts à tuer et y prenant goût, tous sauf lui, cèdent progressivement à l'escalade de la violence." Wikipedia

     

    Le vrai sujet du film est bien là : comment l'armée - toute armée - peut transformer les hommes en tueurs, même  ceux qui sont au départ pacifistes et antimilitaristes.  Sujet rarement abordé avec cette force et cette efficacité, beaucoup d'autres œuvres sont gentiment antimilitaristes.

    René Vautier  évoquera la guerre d'Algérie dans d'autres films, "Une Nation l'Algérie", "Algérie en flammes", qui lui vaudront des poursuites pour «atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat».


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :