• Antiquité - de l'écriture à la chute de l'Empire Romain

    Arles - Les Alyscamps

  • Le musée de Valence présente parmi les collections archéologiques de la nouvelle galerie panoramique  deux autels gallo-romains associés aux cultes de  Cybèle et d'Attis.

     

    Les autels sacrificiels du musée de Valence

    Le premier, impressionnant, est un autel taurobolique, commémorant(*) le sacrifice d'un taureau, découvert en 1786 à Châteauneuf sur Isère, près de l'ancien pont de la Déesse (voir ICI). Il a été offert par les dendrophores de Valence,  personnes travaillant dans le bois. La face où figure la tête de taureau a été martelée, mais la forme reste visible. Sur la face opposée est représenté un pin associé au culte d'Attis, symbole des dendrophores, "porteurs d'arbre". 

    Le second, tronqué, est dit "autel aux Augustes" a été découvert place des Ormeaux à Valence.  Il commémore le sacrifice d'un bélier, offert aux "Augustes" qui seraient Marc Aurèle et Lucius Verus, soit Septime Sévère et Caracalla. Wikipedia

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    De la parure - suite - une chaussure romaine

    J'ai découvert la photographie de cette chaussure romaine grâce à Facebook, sur une page consacrée à l'histoire de l'Empire Romain :

    Roman Empire History - https://www.facebook.com/groups/118105771598491/?fref=ts

    Mais j'ai choisi le cliché ci-dessus sur un autre site, qui propose des photographies de très haute qualité :

    Photo Rien Bongers sur Flickr.com - album « Saalburg » -  mais on peut aussi voir aussi les autres albums - j'ai beaucoup aimé.

    Cette sandale a en effet été trouvée en Allemagne sur le site  de l'ancien fort romain de Saalburg, situé sur les "limes" germaniques. Je trouve toujours émouvant ces objets de la vie quotidienne qui la font revivre et nous permettent d'imaginer les hommes qui les utilisaient. Ici, pour une chaussure "guerrière", elle est plutôt raffinée et ne dépareillerait pas dans le dressing d'une fashion victim.

    site du  musée de Saalburg

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Le calendrier découvert en 1897 à Coligny dans l'Ain et conservé au musée gallo-romain de Fourvière, est constitué par plusieurs fragments d'une plaque de bronze de 1.7 m de large sur 0.90 de haut. La plaque était couverte d'un peu plus de 2000 lignes écrites en gaulois, il s'agit de l'un des très rares témoignages de cette langue.

    Le calendrier "gaulois" de Coligny

    le calendrier reconstitué - Wikipedia

    Il s'agit d'un calendrier quotidien d'un lustre, soit cinq années, de douze mois lunaires, de 29 et 30 jours.  Les noms de ces mois, ainsi que leurs attributs sont proposés dans l'article de Wikipedia cité ci-dessus.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • En 2011, parmi les tablettes volées par des contrebandiers en Irak, le  musée de Souleimaniye (Kurdistan irakien) découvre un fragment de l'épopée de Gilgamesh.

     

    L'épopée de Gilgamesh

    http://www.scilogs.fr

    Parmi toutes les versions de l'épopée, le plus vieux récit écrit connu, cette tablette complète la version de Ninive, et éclaire d'un nouveau jour le récit de la cinquième tablette.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Lors d'une conférence organisée dans le cadre des journées de l'archéologie, Loïc Buffat (INRAP Mosaïques Archéologie) a présenté les fouilles qui ont été entreprises sur le plateau de Lautagne, au sud de la ville, avant l'agrandissement de la zone commerciale.

     

    Les camps romains du plateau de Lautagne à Valence

    http://journees-archeologie.fr/

    Entre 125 et 52 avant Notre Ère,  ce sont rien moins que cinq camps militaires romains provisoires qui se sont installés sur ce plateau, dont la superficie allait de 20 à 45 hectares. Le plus grand pouvait accueillir plus de 10000 hommes.

    Lire la suite...


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique