• Pour la première fois dans ce blog je vais me promener de l'autre côté de l'Atlantique pour relayer cette information, telle que :

    Des archéologues ont découvert sur le site de  Ndachjian-Tehuacán, dans l'Etat de Puebla,

    Découverte au Mexique d'un temple dédié à Xipe Totec

    INAHmx

    un temple dédié à Xipe Topec, "Notre seigneur l'écorché", une importante divinité aztèque, le premier découvert à ce jour selon le communiqué de L'institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH) au Mexique.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le concept d'ostracisme a son origine dans la cité antique d'Athènes et constitue l'un des piliers de la démocratie athénienne.  Un citoyen pouvait être exclu de la cité s'il était soupçonné de vouloir établir la tyrannie à son profit,  par les membres de l'Ecclésia. Un vote populaire à main levée décidait de l'opportunité de l'ostrakaphoria. Un second vote, secret, avait lieu, par l'intermédiaire d'un tesson de céramique,  ostrakon, ou ostracon, (du grec ancien ὄστρακον / ostrakon, "coquille")

     

     

    Ostracisme et ostrakons

     ostrakon portant le nom de Thémistocle - vers 490-480 - musée de l'Agora antique Athènes - Wikipedia

    L'ostracisme signifiait le bannissement de la ville, un exil temporaire, d'une durée fixée à dix ans, et s'accompagnait de la perte de tous les biens.Cette mesure a épargné peu d'hommes politiques de la Cité,

    Aristote en attribue la création à Clisthène, au VIe siècle avant NE donc. La première application n'a pas été antérieure à 488 (un certain Hipparchos) . Selon Claude Mossé il n'y aurait sans doute eu aucun danger de tyrannie durant 20 ans. (*)

    Le terme d'ostracisme nous est parvenu pour désigner, par extension, la décision et l'acte d'exclure une personne d'un groupe, ou l'hostilité d'une communauté à l'égard de l'un de ses membres. Pour celui, celle qui en est victime, l'ostracisme est une violence.

     --------------------------------------

    (*) Claude Mossé - Histoire d'une démocratie : Athènes - Points Histoire - Seuil 1971


    3 commentaires
  • Mai 2002, lors d'une fouille de sauvetage lors de travaux de contournement routier de Clermont-Ferrand, les archéologues de L'INRAP mettent à jour une sépulture qui réunit huit hommes et sept chevaux, alignés quatre à quatre sur deux rangées :

     

    Le mystère de la cavalerie gauloise de l'oppidum de Gondole

    sur le site "images d'archéologie" de l'INRAP

    Hommes et chevaux sont disposés sur le flanc droit, têtes au sud et regard à l'est. Le bras gauche en avant, souvent posé sur le squelette précédant. Aucune arme, aucune parure ou offrande, aucune pièce de harnachement. Seule donnée : la taille des chevaux qui sont petits, comme ceux que les gaulois avaient l'habitude de monter.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Le centre ancien de la ville de Saint Paul Trois Châteaux abritait au Moyen Age un quartier juif, à l'instar de nombreuses villes de Provence, les "Carrières" qui ont laissé des traces notamment dans le nom de rues ou de quartiers. Ici il reste une rue "Juiverie".

     

    Dans une cave voûtée, souvent inondée,  proche du Palais épiscopal, les archéologues de L'inrap ont mis à jour les restes de ce qui pourrait être une piscine rituelle,

    "un potentiel mikvé, selon Claude de Mecquenem de l'Inrap, spécialiste en archéologie hébraïque."

     

    Découverte d'un bain rituel dans le quartier juif médiéval de Saint Paul Trois Châteaux

    France 3 régions

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'homme retrouvé dans les glaces des Alpes de l'Ötztal, près de Hauslabjoch sur la frontière entre l'Autriche et l'Italie, en 1991 par deux touristes allemands, ne cesse de passionner le public et les chercheurs. Son état de conservation explique ceci : il en apprend beaucoup sur les hommes du chalcolithique.

    Ötzi – l'homme des glaces livre ses secrets

    reconstitution du musée de Quinson

     

    J'ai pu voir l'exposition proposée en 2001 au Musée de la Préhistoire des Gorges du Verdon, et j'ai été à la fois impressionnée par la reproduction de la momie, mais aussi intéressée par son histoire qui témoigne de la dureté des conditions de vie des hommes de la préhistoire.  Mais on ne peut qu'être admiratif devant sa capacité d'adaptation à ces conditions très rudes.

    L'étude publiée, le 18 août dernier, par l'équipe de Niall O'Sullivan de l'Académie européenne de Bolzano en Italie, démontre grâce à l'analyse d'une mitochondrie que l'homme des glaces avait une "garde robe" constituée de peaux de bêtes, ils en ont trouvé cinq différentes, choisies  avec soin en relation avec la partie du corps qu'elles allaient recouvrir.  Revue "Scientific Reports".

     

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique